Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

12 mai 2008 1 12 /05 /mai /2008 23:58

" Les choses difficiles prennent du temps, et les choses impossibles prennent juste un peu plus de temps."
Art E. Berg


Nous avançons tous avec les défis qu'on se propose de relever... chacun sa mesure et son envergure...
L'appréciation de la difficulté est relative
, chacun possède ses armes et ses faiblesses, sa vision du courage et de l'endurance, ainsi que son envie de faire mentir les lois de la fatalité que la réalité voudraient faire régner...

Certains chantiers gigantesques, même avec les meilleurs ouvriers, ont besoin de temps pour sortir de terre. Certains défis auxquels on est confrontés se situent à la même échelle, le temps en est facteur incontournable pour qu'ils arrivent à terme...
Quant à l'impossibilité prédite des choses que l'on souhaite, c'est principalement la force qu'on met dans notre croyance à les voir naître quand même, malgré les circonstances contraires, qui leur donne une chance d'aboutir...

La patience est une arme beaucoup plus puissante qu'on ne croit. Elle n'est pas vertu ou qualité, mais bien arme qui joue avec le temps, en inscrivant sa résistance et sa ténacité tout au long des jours, des semaines et parfois des mois, qui nous sont nécessaires pour atteindre nos exigences si élevées, que d'autres peuvent les croire impossibles...
La patience est un facteur stabilisant, dans la mesure où elle assoit dans le réel des pensées qui cohabitent avec nos réalités, ce faisant, à force de retourner ces pensées, elles nous deviennent si familières, si vivantes, qu'il ne nous est plus possible même, d'en concevoir l'impossibilité... La force du rêve qu'on nourrit, c'est de dépasser les idées conventionnelles, pour s'offrir le droit de créer sa vision propre du monde à venir dans lequel nous aurions plaisir à évoluer...

Tenir les choses pour impossibles, c'est faire de la prédiction négative sur des conceptions qui nous tiennent à coeur, parce qu'on ne voit pas comment on pourrait les inscrire dans nos vies, avec les moyens et conditions qui sont les nôtres, au moment où on les formule...
Toutefois, que cette impossibilité temporaire existe est une réalité... Qu'elle continuera irrémédiablement d'exister, est une prédiction, une vue de l'esprit du moment présent, ici et maintenant, qui ne peut pas engager l'avenir...

Les difficultés existent pour nous donner l'occasion de nous prouver combien nous pouvons être forts, combien nous pouvons être créatifs face aux situations qui nous posent problème ou question, combien nous sommes riches de potentialités que nous n'utilisons pas à leur juste mesure...
L'impossibilité semble n'être que difficulté supérieure, dont le dépassement nécessitera, outre la mobilisation maximale de toutes nos capacités vers ce but, un engagement total et entier que rien ne peut faire fléchir...
L'impossibilité est un défi qui s'adresse à notre confiance, à notre foi en nos rêves...

Quand nous passons au-delà d'une difficulté, nous triomphons d'une certaine façon, nous gagnons une nouvelle estime personnelle, nous goûtons non sans un soupir de soulagement, à la joie et à la sérénité d'avoir traversé une épreuve, d'avoir subi une sorte de rite initiatique qui ferait de nous des initiés à la dureté des choses...
Nous imaginons l'impossibilité en fonction de l'évaluation que l'on fait du possible, et ce "possible" n'est pas représenté de la même manière pour tous...
C'est toujours par contraste et opposition que l'on détermine la valeur des choses, que l'on catégorise nos visions et que l'on se projette dans le monde...

Selon la loi de l'impermanence, tout change... Nos idées, nos rêves et la façon de les réaliser suivent le même parcours. L'essentiel est de savoir quelle est la finalité de notre combat, de notre chemin, ou de notre épopée...
Une fois résolue la question de l'engagement, et celle de la faisabilité des choses désirées, il faut s'interroger sur les raisons qui motivent nos désirs "impossibles".
Quand ces désirs sont en contradiction avec le Bien, ou en opposition totale avec la réalité et proches du déni, l'impossible peut s'avérer être à terme, plus qu'une prédiction...
Mais quand l'engagement vers cette "aspiration", ce "but", est perçu comme moyen de se réaliser soi-même pleinement, il ouvre des perspectives novatrices qui s'appuient sur le temps, pour se construire en un nouvel édifice, apte à tenir tête aux plus grands tremblements de l'être...

Engageons-nous à pousser nos rêves hors du champ du fantasme, et peu importe le temps que cela peut prendre !... ...


Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...