Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

25 avril 2008 5 25 /04 /avril /2008 17:02

" On aime vraiment que lorsqu'on aime sans raison."

Anatole France (...###...)



Il y a parfois des raisons qui font que l'on aime ou que l'on n'aime pas certaines personnes, mais il faut bien avouer que d'autres occupent une place plus particulière : on les aime sans raison. On les aime parce que... parce que... on les aime et c'est tout, et aucune rationnalité n'y trouve de raison ni d'explication...

Aimer sans raison ne va pas sans susciter d'interrogation, parce qu'on a toujours le choix d'aimer ou pas, d'accepter de ressentir ou pas cet état d'être... Aimer n'est pas à proprement parler, une action, plutôt une sensation, un état qu'il est préférable de laisser régner sans contrôle, plutôt que de vouloir le régenter et l'astreindre à des raisons, qu'elles soient bonnes ou mauvaises...

Aimer sans raison, c'est se laisser aller à se faire confiance dans ces impulsions qui nous dépassent, ces "feeling" qui nous commandent sans se laisser disséquer par les théories cartésiennes, ces perceptions invisibles de ce qui nous convient...

Quand on raisonne l'amour, et qu'on sait exactement pourquoi on aime, on court le risque que ces raisons perdent de leur valeur avec le temps, ou qu'elles ne soient pas suffisantes pour nous suffire à jamais. C'est un choix qui soupèse et évalue, le pour et le contre, le positif et le négatif, les points de satisfaction et ceux qui laissent à désirer mais qu'on accepte quand même...
Aimer sans raison nous met à l'abri de l'effondrement de ces raisons, puisqu'elles n'existent pas... Cela ne veut pas dire que l'amour sans raison tient mieux ses promesses, juste qu'il n'a pas besoin de promesses sur lesquelles se reposer...

Aimer sans raison apparait comme une évidence, sans qu'on puisse dire pourquoi, une sensation souvent immédiate, qu'on a peine à comprendre, qu'on refuse parfois d'accepter, et sur laquelle nous ne pouvons rien projeter... Le fait qu'il n'y ait pas de raisons sur lesquelles s'appuyer n'enlève rien à la force du ressenti, bien au contraire... On a l'impression de se retouver en face de l'amour à l'état brut, indépendant de tout acte volontaire, passivement happé avec notre consentement, dans ses tourments toutefois semblables aux amours raisonnés...

L'amour sans raison n'est pas déraisonnable, la tête peut continuer à fonctionner sur les modalités de son devenir, juste que le coeur soupire et murmure même à notre corps défendant, et qu'y opposer sa volonté semble impossible.
Une fois que l'on a dépassé le stade de l'interrogation illusoire que l'amour sans raison suscite, et qu'on s'ouvre à sa magie, on ne peut que constater que oui, c'est lorsqu'on aime sans raison qu'on aime vraiment, puisque le sentiment ne repose pas sur des projections de ce que l'autre pourrait nous donner, on prend les choses comme elles sont... Et peut-être cherche-t-on ainsi à se trouver des raisons pour expliquer ce phénomène et ainsi nous rassurer...

L'amour sans raison ne présage rien de plus que l'amour rationnel, peut-être jouit-il seulement d'une plus grande liberté de par la spontanéité sur laquelle il s'est bâti...
Peut-être aussi invite-t-il à une simple authenticité de part sa nature inexplicable...

Aimer vraiment, oui... c'est quand on n'évalue pas ce que l'on a à gagner ou à perdre...
Aimer vraiment, c'est seulement aimer pour aimer...
Et d'abord, quelles raisons peut-on avoir d'aimer qui ne soient pas égoïstes avant tout?...

Aimer sans raison, c'est peut-être ça... Se distancier de son égo pour aimer juste pour le plaisir d'aimer... ...


Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...