Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

11 juin 2008 3 11 /06 /juin /2008 01:15

" Les gens qui aiment sont toujours intarissables sur l'objet de leur amour."

Amélie Nothomb


L'amour délie les langues... presque un pléonasme de le dire...
Il faut pourtant reconnaître que l'état amoureux nous fait entrevoir l'autre, quasiment comme un être parfait, idéal... au moins dans les premiers temps. On peut penser que cet attrait démesuré est dû à la nouveauté... Or, il n'en est rien...
Deux éléments, indépendants de notre volonté, viennent semer leurs petits grains de sel : l'ocytocine et la vasopressine !... Deux hormones impliquées très étroitement dans nos comportements amoureux... Pas très romantique, hein ?... Au lieu de nimber l'amour d'un nuage de mystère, on se retrouve coincés devant des constats de chimie avancée...

Mais sans rentrer dans des détails de biochimie interne (cf Lucy Vincent : "Petits arrangements avec l'amour"), nous savons tous que l'objet de notre amour est un sujet qu'il nous plaît particulièrement d'aborder... Même en solo, dans l'intimité de nos pensées, quand l'absence de l'autre se fait cruellement ressentir...
Nous éprouvons un plaisir à disserter sur les qualités de notre "moitié", mais aussi sur ses petits travers remarqués, car au stade de l'amour passionnel des premiers temps, tout nous semble merveilleux, même ce qui nous agacerait chez d'autres personnes...
L'amour ne rend pas aveugle, comme on a tendance à le dire... Il rend plus tolérant... tant qu'on n'a pas passé le cap des trois ans programmés par notre cerveau... Ce sont du moins les conclusions des chercheurs sur ce délicat sujet...


Parler de la personne aimée, c'est aussi s'en remémorer les traits, la présence et ce qui nous la rend si proche, si "aimable", si désirée... Comme une sorte d'auto-hypnose récurrente, on se nourrit de nos propres paroles comme d'un remède bienfaisant... On revisionne nos films et nos bandes sons, on se replonge dans l'univers secret et partagé de moments privilégiés...
Sans offrir son intimité en place publique, on sait ,par tous les mots que l'on ne prononce pas aussi, retrouver la magie des plaisirs échangés et partagés, même par des anecdotes d'apparence anodine aux yeux d'autrui...

Les mots nous font voyager en pensée bien plus loin que les sens entendus, et émoustillent tous nos sens à la seule évocation des sons familiers de son nom...

Au-delà de l'amour en duo, on peut constater le même phénomène concernant le mères avec leurs enfants,  particulièrement en ce qui concerne les enfants en bas âge, avec lesquels le rapport affectif est prépondérant... Les mères peuvent parler de leurs bébés pendant des heures, s'émerveillant de leur moindre mouvement, de leur moindre sourire ou gazouillis... Tout est prétexte à s'extasier !...
Là aussi, l'ocytocine a son mot à dire, puisqu'elle est largement impliquée dans les comportements relevant de ce que l'on nomme "l'instinct maternel"... Comme quoi ce fameux instinct que l'on a toujours rapproché d'une espèce de projection affective innée, de la part des femelles, n'est en fait que phénomène chimique éprouvé, dont les femelles de toute espèce sont le théâtre...

Nous ne sommes pas que des cerveaux programmés pour tisser des liens affectifs forts, nous éprouvons aussi de l'amour au-delà des trois ans prévus par les lois chimiques, et cet amour-là se crée sur la parole échangée, d'après toujours ces mêmes théories...
C'est-à-dire que durant la période où l'on est sous l'influence de déferlements hormonaux, on construit déjà le futur de ses ressentis, et celui-ci dépend surtout de la qualité de parole et d'échange que l'on aura su mettre en place pendant la période bénie par la chimie...
Ainsi paroles et chimie se serrent les coudes pour nous aider à construire notre nid d'amour...

Après tout... Y-a-t-il expérience plus agréable dont on voudrait être le cobaye ?... ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...