Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 02:11

" L'impatience est une soif qu'aucune justification n'étanche."
Eric Emmanuel Schmitt



L'impatience est souvent considérée comme un défaut, or elle n'est pas toujours négative...
Effectivement elle est comme une soif qu'aucune justification n'épanche, parce qu'elle ne peut pas être "raisonnée", juste contenue... en partie tout du moins...

L'impatience est une projection dans le futur, et peut s'avérer très positive, lorsqu'elle s'accompagne de la visualisation de la situation que l'on a hâte d'atteindre.
Il faut bien admettre que l'on est rarement impatient à l'idée de quelque chose qui nous ennuie...

L'impatience "positive" se résumerait donc en une espèce d'élan d'envie, qui peut procurer par elle-même un plaisir anticipé. Elle motive un état d'esprit de joie et de bonne humeur, et donne à la situation attendue, toutes les chances d'être à la hauteur de nos espérances, quand bien sûr, elle n'est pas idéalisation ou déni des conditions réelles.

Toutefois l'impatience n'a pas que ce visage : elle est aussi trépignement et agacement quand les choses ne se déroulent pas selon les prévisions que l'on en avait faites...
Elle peut engendrer grogne, caprice et mauvaise humeur, et se révèle être difficilement supportable par ceux qui la subissent ou la font subir.

L'impatience est duelle... et duel contre la réalité...
Elle est double en son dessein porté, allant jusqu'à l'ambivalence parfois : on peut avoir hâte de se confronter à une situation simplement pour en fuir une plus présente, sans pour autant savoir quoi en penser...
Elle est aussi bras de fer contre une réalité qui s'affirme en différant un futur que l'on attend, et contre lequel, malgré tous les arguments et toutes les raisons du monde, on ne peut rien faire...
Rien faire d'autre que de laisser le temps faire son oeuvre, et nous amener au rythme qu'il décidera vers l'avenir qui retient notre attention...

Nous n'avons pas tous les mêmes seuils de patience et d'impatience, ni même les mêmes en tous domaines... Ainsi, l'impatience serait-elle plus un comportement choisi qu'un ressenti qui nous submerge.
La patience s'apprend avec le temps... et les contretemps...

On ne peut dire si l'impatience est à chasser ou à apprivoiser...
Tout ce que l'on peut admettre, c'est qu'elle nous fait parfois agir sans la réflexion qu'il aurait été sage de mener avant, et que ses conséquences sont parfois redoutables...
Ceci dit, la patience peut aussi amener une certaine placidité et une certaine lenteur, tout à fait susceptibles de desservir aussi dans certains cas...

Il n'y a pas de recette pour s'accomoder de la vie... nous devons tous inventer nos dosages... ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...