Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

25 juillet 2008 5 25 /07 /juillet /2008 13:41
" Les images que nous avons de nous-mêmes se combattent, s'affrontent avec celles qui nous sont proposées par l'autre."
Jacques Salomé



Nous nous formons tous une image de nous-mêmes, d'après nos ressentis et émotions diverses et d'après ce que les autres nous renvoient en miroir. Il nous est impossible d'échapper à cette définition extérieure...
Pourtant, cette définition extérieure ne peut pas nous renvoyer une image claire et uniforme, puisqu'elle est fonction de chaque individu avec lequel nous échangeons...

Cette image est donc floue et inconstante, et peut même être en dissonance totale avec ce que nous ressentons, d'où ces impressions parfois d'incompréhension générale, et de perte de repères, puisque l'on ne sait pas à quelle "vérité" se raccrocher : celle que l'on sent crépiter en nous, ou bien celle que l'on nous renvoie...

Evidemment, nous ne sommes jamais les meilleurs juges de nous-mêmes, trop durs ou trop laxistes, un peu borgnes ou totalement aveugles... difficile de se faire entièrement confiance sur nos perceptions et nos sensations, car elles sont elles-mêmes changeantes...
Toutefois, au nom de quoi accorder plus de crédit à une image renvoyée plutôt qu'à un ressenti éprouvé ?...

Pour pouvoir accorder une confiance suffisante au jugement d'autrui, il faut d'abord être rassuré sur la sincérité et l'authenticité du jugement d'autrui...
Et donc, avoir fait passé l'autre par le filtre de notre propre jugement...
Il faut savoir être attentif à ses propres dissonances.
Nous ne sommes pas des machines, nous avons aussi une sagesse intérieure qui résonne en nous, et qui nous fait sentir quand quelque chose est bon ou mauvais pour nous, par un tas de petits signes discrets...

Quand un sentiment de mal être ou de malaise nous envahit, il est important de se poser la question : cette sensation est-elle due à une mauvaise décision ou interprétation de ce que l'on ressent, ou est-elle causée par des images erronées auxquelles on accorde trop d'importance ?...

Il faut s'affranchir parfois de tout regard extérieur pour trouver en soi la réponse à nos questions. Notre conscience n'est pas un champ fermé d'introversion, elle est aussi branchée sur un monde bien plus grand...
La pensée n'est pas vase clos qui s'auto entretient, elle s'interconnecte sur un tas de vibrations que l'on reçoit et que l'on émet...

Faisons en sorte de rester toujours en haut débit, plutôt qu'en réception limitée aux quelques relais les plus proches que l'on a sous la main...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...