Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

15 juillet 2008 2 15 /07 /juillet /2008 15:05

" On entend dans leurs paroles le tintement de leurs cerveaux."
Joseph Joubert


N'avez-vous jamais remarqué, comment certaines paroles sonnent creux ?...
N'avez-vou jamais entendu, ces idées toute faites, débitées en chapelet, à la vérité si désuète, que cela en heurte le tympan ?...
N'avez-vous jamais ressenti, cette inconsistance des mots, qui ne signifient rien quand on y cherche un écho ?...

Les paroles sont transmission orale de pensées, et reflètent le cheminement de celles-ci pour s'oronnancer de façon audible, et éventuellement... compréhensible.
Oui, parfois on entend le tintement du cerveau, qui se cogne à ses limites, comme un petit pois oublié au fond d'un bocal...
Oui, parfois on entend que les paroles ne tiennent sur aucune base, mais qu'elles sont comme des balles de flipper, tirées au hasard par un cerveau qui "tilte" en toile de fond...

Il semblerait qu'il existe des personnes, qui soient incapables d'éprouver des pensées de manière autonome, si celles-ci n'ont pas, auparavant, reçu l'aval et l'approbation d'autres... référents à leurs yeux...
Il est évident que nous ne possédons pas tous, de manière égale, les mêmes facultés de réflexion, d'action et d'élocution, et que ces facultés ont une bonne part de génétique malgré les développements ultérieurs dont elles peuvent bénéficier.
Toutefois, la mise en mots, la transformation de notre "intérieur" en paroles nous appartient, à quelque barreau de l'échelle que nous puissions nous situer : nous avons toujours le choix d'exprimer à titre personnel le fond de nos pensées, sans avoir besoin de se rallier à d'autres pensées similaires qu'on a pu entendre évoquer, sans uniformiser ses mots sur l'air du temps...
Le tintement du cerveau s'entend... surtout quand les mots sonnent faux.

Sonner faux, c'est quand on emprunte, quand on s'approprie des mots, des paroles, des pensées ou des actes qui ne nous appartiennent que par l'assimilation qu'on en a faite, et non par la réflexion à laquelle on a abouti...
La bêtise n'a rien à voir avec l'ignorance. On peut parfaitement être ignorant sans nécessairement être bête ou idiot.

La bêtise, c'est colporter des idées, des mots ou des histoires, qu'on ne connaît que par ouï-dire ou réflexe de perroquet, sans chercher ni à comprendre, ni à s'interroger sur la portée de ces retransmissions déformées la plupart du temps...
La bêtise résonne comme les coups de marteau sur une enclume, quand elle se croit en outre, empreinte de sagesse ou de vérité, et elle frappe... lourdement...

Aucun domaine n'échappe au colportage bête et arbitraire : le paraitre voulant toujours inscrire sa domination sur l'être...


Mais qui suis-je pour juger ainsi ?... N'ai-je pas moi aussi, mon petit pois qui tinterait, après tout ?... ...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...