Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

30 juillet 2008 3 30 /07 /juillet /2008 21:09

" On n'est pas moins fautif en ne faisant pas ce qu'on doit faire, qu'en faisant ce qu'on ne doit pas faire."
Marc Aurèle



Nous sommes la plupart du temps juger sur nos actes, nos actes avérés et constatés, dans lesquels nous engageons toujours notre responsabilité.

Nous pouvons ainsi, être déclarés fautifs ou coupables de nos actions, selon les résultats qu'elles auront engendrés, ou selon les intentions qui les ont motivées...
C'est donc l'agir qui est sanctionné en permanence, et qui conduit certains, à préférer rester dans l'inaction et la passivité pour ne pas être exposé à cette forme de jugement.
Mais ne rien faire peut, exactement de la même façon, être condamnable !

Seuls ceux qui ne font rien ne se trompent jamais... dit-on, mais d'où peut-on tirer une telle certitude ?
Ne rien faire, peut avoir une portée, parfois bien plus importante qu'agir...
Ont-ils, pour autant, définitivement raison, ceux qui ne font pas ce qu'ils devraient faire, de s'engluer dans le non agir ?...
Et, sont-ils toujours respectables, ces choix de non agir ?... N'est-ce pas aussi volonté de ne pas faire face à sa responsabilité ?...
Avoir le pouvoir d'agir et préférer fermer les yeux, est-ce un acte louable ? respectable ?...

" Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regarde sans rien faire." Albert Einstein
Il est vrai que ne pas faire ce que l'on pourrait faire, peut en quelque sorte s'avérer pire que faire ce que l'on ne devrait pas faire.
Dans la mesure où, nous avons conscience de l'importance de notre contribution, et qu'on s'y soustrait, nous commettons une double erreur :

la première est de succomber à la lâcheté en adoptant la solution de facilité, qui est de refuser notre propre responsabilité en fermant les yeux sur notre pouvoir de donner aux choses une autre direction,
la deuxième est d'alimenter un système pervers, où chacun défend un point de vue égoïste et étriqué, en rejetant toujours la faute sur d'autres, plutôt qu'en cherchant un remède pour définir de nouvelles lignes de conduite à tenir. L'action ne vaut, bien souvent, que par l'exemple...

Même si c'est notre désir le plus cher, nous ne pouvons pas, toujours, agir avec justesse, et atteindre de la meilleure façon possible nos objectifs. L'erreur est humaine...
Nous dépassons parfois des limites sans nous en rendre compte à l'instant où nous les franchissons...
Néanmoins, rester paralysés par la peur, le doute, la lâcheté ou la bêtise est bien plus méprisable.
Nous cherchons dans la non action, une justification à une bonne conscience qui ne pourra pas, de toute manière, se manifester, parce que...
Ne pas faire ce que l'on devrait faire, n'est pas un acte anodin. Cette non-action nous culpabilise, tiraillés que l'on est, entre le "devoir" que nous souffle à l'oreille notre petite voix intérieure, et l'opposition farouche que l'on oppose à cette requête que l'on apprivoise à coup d'arguments, tous plus bancals les uns que les autres...

Comme pour le sens du divin, nous portons tous en nous, un sens moral... que l'on se construit, différemment, selon nos parcours, mais qui ont tous en commun certaines bases, parce qu'elles sont véhiculées par une espèce de morale universelle, venue du fond des temps, et qui se nourrit de l'humanité qui siège en chacun...
Même le plus monstrueux des êtres humains, possède une conscience... Ensuite c'est choix personnel, que d'y prêter attention ou au contraire, de l'étouffer jusqu'à l'anéantir...

Toute vie se résume en une suite de choix... à faire parmi les possibiltés d'action ou de non action proposées...
Ne pas agir est un choix d'action... comme un autre... aussi responsable... ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...