Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

10 août 2008 7 10 /08 /août /2008 02:37

" Je me révolte donc je suis."
Albert Camus

 


S'il est une preuve que l'on puisse se sentir vivant, c'est peut-être l'expérience de la révolte qui peut la donner...
Ressentir ce sentiment de soulèvement à l'intérieur de soi nous met face à notre conscience...
Sans conscience du Bien et du Mal, pas de rebellion, pas de révolte, pas d'états d'âme...

La révolte vient d'une sorte de sentiment d'écoeurement, d'injustice, qui nous pousse à vouloir faire valoir d'autres droits que ceux en vigueur et communément admis.
Nous n'avons pas tous les mêmes seuils, les mêmes valeurs, les mêmes convictions, et ne pouvons donc pas arriver à un esprit uniforme de rebellion.
Toutefois, c'est cette indépendance de ressenti qui fait de nous des êtres humains vivants, et non pas des pièces uniformes d'un grand puzzle humain, qui tenterait de se constituer en image parfaite d'humanité...

"Je me révolte donc je suis"...
Si nous ne pouvions pas ressentir cela, nous ne serions que des êtres lobotomisés, incapables d'avoir nos propres perceptions du monde...
Nous ne pourrons jamais faire taire en nous, cette conscience du monde qui nous entoure, et qui, de temps à autre, nous pose problème quant au bien fondé de notre hégémonie...

La révolte est saine quand elle appelle à remettre en question des ordres établis, malgré leur inégalité ou leur barbarie...
La révolte est utile quand elle permet de s'interroger et de renvoyer autour de soi, une autre conception de la vie...
La révolte est nécessaire pour faire avancer un monde qui se targue d'être civilisé, là où nos yeux n'arrivent pas toujours à en voir les repères indiscutables...

Se révolter c'est manifester son désaccord...
La révolte est dirigée par un trop plein de colère et de ras-le-bol, quand on prend pour acquis le fait que notre accord va de soi, sans nous avoir poser la moindre question...
La révolte est une arme à combustion lente, elle s'enflamme doucement après bien des attisements, mais ses flambées sont tout aussi dangereuses qu'imprévisibles...
La révolte est rarement pacifique... même quand elle se veut pacifiste...

Si nous perdions cette faculté de nous indigner, nous ne serions plus dignes d'être des êtres humains.
La révolte, c'est notre liberté... L'histoire est peuplée de personnages, qui en ont changé le cours, par des visions différentes de celles que nourrissaient la majorité.
La majorité bien pensante... elle se reconnaît facilement : c'est celle qui évite de penser, en se ralliant systématiquement à la raison du plus fort... Et peu importe quelles sont ses raisons...
La puissance sait faire tenir tranquille beaucoup d'esprits peu scrupuleux et peu éveillés à la conscience du monde, à partir du moment où leur petit univers est à l'abri de tout danger et de toute menace... par une invisibilité de masse qui permet de se fondre dans le paysage le plus facile...

La révolte n'est pas critique de tout, de tout ce qui est et de tout ce qui sera, mais esprit critique en éveil et en alerte, qui sait se dire à bon escient, conscient et non omniscient...
La révolte n'est pas volonté de puissance, mais désir de survivance dans un monde où chacun peut revendiquer une place, digne et juste...
La révolte est une sève qui alimente le coeur et l'âme, et non un poison dangereux...

La révolte a parfois plus besoin de se ressentir que de se dire...
Car, l'interroger permet toujours d'éclairer ses représentations du monde... ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...