Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

10 août 2008 7 10 /08 /août /2008 19:13

" Il y a des choses qui arrivent dans la vie que les gens ne peuvent pas expliquer,
nous perdons la chance d'aimer et d'être aimés par peur,
parce que nous sommes éloignés ou parce que nous avons peur que les différences nous éloignent ou l'âge, et nous oublions qu'un amour perdu ne reviendra jamais,
et que la pire des choses est de vivre sans amour.
"

Fernando Pessoa



Le nombre de célibataires et de familles monoparentales a explosé ces dernières années, ce ne peut pas être seulement le fruit du hasard des temps modernes...
Nous souffrons véritablement d'un mal d'amour caractérisé qui nous paralyse dans nos facultés de nous investir dans des relations constructives...
Nous vivons dans un monde qui brutalise nos sensibilités et qui mutilent nos émotions en permanence, par les déferlements de violence auxquels nous sommes constamment soumis à tous les niveaux...
Nous avons perdu nos boussoles, et nous nous affolons en toutes directions, comme des fourmis qui s'agitent à la sortie de leur fourmillière, sans vraiment savoir après nous courrons, ni dans quelle direction nous allons...

Nous avons tous tellement de choses importantes à faire pour remplir nos journées, toujours un peu trop courtes, que nous oublions parfois l'essentiel : vivre se conjugue au présent...
Le présent ne peut pas être uniquement rempli de choses à accomplir et de devoirs à remplir, le présent doit aussi apporter un minimum de bien-être et de satisfaction, si l'on ne veut pas courir le risque de faire sauter notre bouchon de cocotte-minute...
Et l'une des choses importantes que l'on néglige, c'est bien notre besoin d'aimer et d'être aimé...

On peut compenser son manque d'amour par toutes sortes de subterfuges, on peut s'investir dans son travail, dans le milieu associatif ou culturel, on peut intellectuellement le dépasser, on peut user de toutes sortes de ruses pour ne pas y penser...
Mais voilà... on ne le fera jamais disparaitre ce besoin. Il est aussi vivant en nous que nos besoins de respirer, de boire ou de manger.
A l'instar des nourritures terrestres, intellectuelles ou spirituelles, il y a les nourritures émotionnelles. Nous avons besoin aussi de cultiver cette partie de nous, faite pour donner autant que pour recevoir...

Notre corps n'est pas qu'un emballage pour contenir des milliards de cellules qui nous font rester vivants, il est aussi capteur sensitif, qui nécessite attention et entretien...
Notre psychisme n'est pas fait uniquement pour réfléchir, compter et échafauder des plans et théories, il est aussi là pour équilibrer nos tensions et nos attirances, et partager ses abîmes à coeur et conscience ouverts...
Nous sommes de fabuleuses machines avec des potentialités énormes, et nous nous limitons à n'utiliser qu'une partie de nos facultés : celles qui s'harmonisent le mieux avec une société de consommation... nous consommons... et sommes consumés par ce vide de sens qui nous démange et nous dérange...

Oui... c'est la peur qui nous fait rester sur nos gardes et serrer nos coeurs...
On ne voudrait pas courir le risque d'une déception, alors que partout on nous chante la mélodie du bonheur... Partout ?... Des images qu'on nous fabrique pour nous faire croire qu'il y a un mode d'emploi pour être heureux, des recettes magiques pour s'aimer toute une vie, des choses à faire et à ne pas faire, à dire ou à cacher, des modèles à calquer....
Stop !...

On laisse aller son mental, son coeur, son corps et on ne cherche plus à rien trouver, ni à rien imiter...
Là sans aucun doute, se réveilleront des instincts simples et sensuels...
Pour l'avenir à venir, il est trop tôt pour dire de toute manière...


Laissons nous aller à aimer, et oublions la peur du lendemain, de l'erreur ou du ridicule pour juste vivre aujourd'hui comme nous le susurrent nos envies... de peur de mourir d'ennui et de regrets solitaires... ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...