Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

18 août 2008 1 18 /08 /août /2008 19:06

" Tel livre où l'on n'aura rien trouvé d'utile, lu avec les yeux d'une expérience plus avancée, portera leçon."
Eugène Delacroix



Bien que les mots soient tous porteurs d'un sens qui leur a été rigoureusement attribué, nous ne lisons jamais exactement la même phrase, quand un laps de temps s'est écoulé entre les deux lectures.
En effet, chacun interprète les mots à sa façon, indépendamment du sens que l'auteur y a engagé au départ, parce que nous recevons les mots avec nos propres expériences de leurs définitions...
Le temps qui passe nous façonne sans cesse, nos pensées et nos conceptions s'ajustent à la vie qui nous est proposée, sans que l'on s'en rende toujours compte. Ces changements parfois imperceptibles se révèlent bien toutefois, quand on relit des ouvrages quelques années après. On parvient à mesurer de cette manière les écarts que la vie nous a fait creusé ou traversé...

Il y a des livres qui bouleversent nos idées et nous ouvrent à d'autres possibilités. La découverte de l'existence d'autres voies a parfois, besoin de temps pour se réaliser. Entre la découverte, l'expérimentation et l'expérience, il n'y a qu'une chose qui soit nécessaire : c'est le temps...
Certains ouvrages ne nous semblent pas éclairants, seulement intéressants, et puis... le chemin se faisant inconsciemment, un jour on les ouvre à nouveau, et relisons avec un oeil neuf... Les mots prennent alors sens et la compréhension dépasse la première impression que l'on avait pu en tirer... comme si une période de maturation avait été nécessaire pour nous y rendre réceptif...

En même temps, l'auteur qui rédige son ouvrage y inscrit une réflexion aboutie, c'est-à-dire une réflexion qu'il a laissée mûrir, qu'il a vu s'épanouir et se clarifier avant de pouvoir la mettre en mots.
Le lecteur reçoit le fruit de l'élaboration intellectuelle qui a eu lieu en amont, en quelques minutes de lecture. Or, il en a souvent fallu bien plus à l'auteur pour choisir ses mots, pour évaluer ceux qui se feront le plus explicites de sa pensée...
Le lecteur comme l'auteur, a besoin de temps pour élaborer sa propre compréhension des mots. La clarté immédiate est possible, mais pas toujours là... C'est le fait de planter les graines de ces mots dans son esprit qui initie le processus de réflexion, qui permettra d'aller ensuite plus loin...

On ressent souvent le besoin de relire un ouvrage qui nous a interpellé, comme une prescience qu'on n'y a pas cueilli tout ce que l'on pouvait y cueillir.
La première lecture est mue par la curiosité de la découverte, la seconde cherche un niveau de profondeur plus important, et nous rend plus attentif aux différents degrés de compréhension qui peuvent s'y trouver. On s'arrête plus aux détails parce que notre intérêt ne réside plus dans la même curiosité.
Plus encore, si l'on ressent le besoin d'une lecture plus approfondie, c'est qu'une réflexion a débuté, et donc un regard et une attention différente qui sont disponibles...

Mais ne misons pas tout sur la relecture, parfois même la deuxième fois, on n'y trouve rien... ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...