Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 01:55

" Dans l'apprentissage de la sagesse, on avance difficilement mais on ne recule jamais."
Auteur oublié...



L'apprentissage est parfois difficile, douloureux, il se traduit souvent par des défis que l'on relève, comme des combats, que l'on mène à coup de sueur, de patience ou de larmes.
On apprend dans l'effort, dans la persévérance, et il nous en coûte de l'énergie, de la douleur et de l'amertume aussi de temps en temps...
Mais on y gagne...
On y gagne par étapes, des bribes de "sagesse", de compréhension et de satisfaction...

Une vie parait bien courte pour atteindre une quelconque ligne d'arrivée de la sagesse... Comme la ligne d'horizon, je crois bien qu'elle n'est qu'une vague ligne esquissée par les limites de ce que l'on peut percevoir...
Un horizon de sagesse pour diriger nos aspirations...

Les apprentissages ne sont pas de vagues connaissances. On ne peut apprendre que ce que l'on comprend parfaitement. Tant qu'il n'y a pas une clarification claire dans notre esprit, nous ne comprenons que partiellement, et donc nous n'apprenons que partiellement aussi...
Les connaissances et expériences acquises sont comme des pas que nous faisons, l'un après l'autre, et plus nous nous y exerçons, plus notre marche devient assurée...
Quelle que puisse être la nature du terrain sur lequel nous évoluons, quand nous avons la confiance en nos pas, nous avançons...
C'est la peur qui fait hésiter ou reculer... mais l'avancée sur le chemin de la sagesse n'a rien d'effrayant, au contraire...

La sagesse, c'est peut-être aussi tout simplement un renoncement...
Non pas un renoncement de vie, mais plutôt une acceptation de ce qui arrive dans une vie, sans chercher à expliquer, supposer ou nier les évènements, choses et circonstances.
Accepter la réalité comme elle se présente, et faire avec, sans pousser plus avant les raisons de cet état...
C'est renoncer à contrôler ce qui ne peut, de toute manière, que nous échapper, et prendre le contrôle de ce qui influence notre vision et notre interprétationde la réalité...

On ne recule jamais non, quand on sent qu'on avance dans une direction qui allège nos représentations du monde, parce que... finalement la sagesse n'est rien d'autre qu'une façon de voir la vie du bon côté... en refusant toute notre petitesse et notre étroitesse d'esprit...
Cette petitesse qui fait de nous des êtres égocentriques et narcissiques, autour desquels on croit que le monde tourne... Des milliards de petits univers qui tourbillonnent sur eux-mêmes, comme des toupies folles lancées à toute allure... et qui, inévitablement, se télescopent en tous sens...

On a l'impression de grandir, parce qu'enfin on lâche les rampes de "sécurité" de nos prisons mentales qui, loin de nous aider, nous renvoie à nos peurs et à nos manques de confiance...
On a l'impression de grandir, parce qu'enfin on abandonne nos espoirs en un monde meilleur qui nous ferait place plus belle pour étaler nos propres jours...
On a l'impression de grandir, parce qu'on n'a plus besoin de s'agripper aux mains et aux regards des autres, pour savoir que l'on existe à l'intérieur de nous-mêmes...

Et quand on se rend compte qu'on peut avancer... debout bien campé sur nos deux pieds, avec sourire et confiance, sans l'aide de personne... on n'a pas envie de reculer pour revenir sur ses pas...
La sagesse acquise ne peut jamais demander à être remboursée... elle ne peut que satisfaire... ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...