Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

3 septembre 2008 3 03 /09 /septembre /2008 01:13

" Parfois pour ouvrir les yeux sur les possibilités d'aujourd'hui, il vous faut les fermer sur celles d'hier."
David Baird



Nous avançons tous grâce à des buts, des objectifs ou des lignes de conduite que l'on se fixe, toutefois on ne peut les garder toujours en l'état. A mesure que l'on avance, il faut réévaluer la pertinence de nos attentes par rapport aux actions déjà engagées et leur cohérence avec les moyens que l'on a pour les satisfaire.

Nous avançons, et inéluctablement le paysage change...
Aussi faut-il s'adapter aux reliefs que l'on traverse, et parfois laisser derrière certaines choses qui nous tenaient à cœur.
Les possibilités qui s'offrent à nous, les opportunités qui se présentent, ne sont pas toujours prévisibles. S'arrêter sur des décisions qui ont été prises en d'autres temps et circonstances, peut nous faire rater de bien belles occasions du moment présent, par fidélité à un passé dépassé...
Et les occasions, surtout les bonnes, ne se présentent pas toujours deux fois...
Il faut savoir saisir celles qui en valent la peine, quitte à en abandonner d'autres auxquelles on croyait si nous jugeons que le bénéfice qu'elles portent en elles, nous sera plus précieux ou plus agréable...

C'est en fonctionnant au plus près de la réalité, dans sa temporalité effective, que nous devons vivre...
L'attachement au passé ressemble un peu à un saut à l'élastique dans l'incertitude de l'avenir.
Si nous n'arrivons pas à lâcher le principe de l'élastique, nous sommes condamnés à "yoyoter" entre nos attaches et nos espoirs, sans jamais pouvoir les atteindre...
Nous pouvons effleurer la surface des possibilités actuelles sans parvenir à les embrasser, retenus que l'on est par les liens sacrés que nous entretenons avec nos promesses d'hier...

Etre toujours prêt à accueillir le changement, à remettre dans la balance nos estimations d'hier pour les confronter avec celles d'aujourd'hui, nous permet un jugement plus efficace.
Rester l'esprit et le coeur ouverts à tous les possibles n'empêche pas d'être fidèle à sa propre authenticité.

Fermer les yeux chaque soir sur une journée qui se termine, nous permet pas un sommeil salvateur, de récupérer toutes nos capacités de réflexion ayant été mises à l'oeuvre dans nos diverses activités.
Les rouvrir chaque matin sur une autre journée, ne s'engage pas comme une répétition robotisée et automatique, mais bien sur une nouvelle perspective, dont on n'attend pas qu'elle soit un clone de la journée de la veille.
La vie est une succession de journées... rien de plus et rien de moins...

Garder le cap, oui... mais trouver ceux qui, parmi les courants, nous porteront le mieux......

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...