Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 14:21

" Un bon formateur a ce souci constant : enseigner à se passer de lui."

André Gide



Le goût véritable pour la connaissance se révèle autant dans la volonté d'un apprentissage perpétuel que dans le désir de transmission...
A quoi servirait une connaissance qui resterait tenue secrète, tapie dans un coin de notre cerveau, coincée entre deux rangées de neurones, à peine utilisable, de crainte qu'elle ne soit aspirée par la soif de savoir d'un autre ?...
La connaissance doit être, pour avancer, un terrain de partage, d'échange et de débat.
Tout savoir qui n'appelle aucun discussion, reste stérile, figé dans sa forme reçue...

Un bon formateur n'est pas diminué par des délèves qui arrivent au bout de son enseignement. Au contraire, il peut se flatter d'avoir trouvé une place dans le monde.
Tenter de maintenir dans une dépendance servile, ceux qui font confiance au regard éclairé de celui qui "sait", c'est mentir et tromper en usant d'un statut de vaine "supériorité".
Les chemins de la connaissance sont des chemins vers la liberté, c'est-à-dire vers l'autonomie de pensée... ce qui nécessairement conduit à une plus grande liberté d'action...

La connaissance n'est la propriété de personne, elle est le droit de tous...
Tout comme la morale ou la sagesse, on n'achète pas la connaissance. On peut en acheter le support, on peut en acheter l'accès, mais on n'en achète pas l'appropriation nécessaire qu'elle demande, pour être utilisable...

On s'en remet souvent à d'autres pour acquérir des savoirs, comptant sur le chemin qu'ils ont fait en éclaireur avant nous, et sur leur désir de partage et de transmission...
Mais cette reconnaissance de leurs compétences sous-entend qu'on les considère comme aptes à nous transmettre les bases qu'eux-mêmes ont reçu d'une façon ou d'une autre.
Et si cette transmission n'a pas pour but de former des êtres indépendants et autonomes, forts de ces nouvelles acquisistions, mais seulement de trouver un public pour admirer la force de raisonnement dont ils sont détenteurs, alors leur reconnaissance ne peut que s'affaisser...

Un bon formateur, c'est un peu comme une échelle qui se trouverait adossée à un mur sur notre chemin. Son plus grand rôle, et sa réelle mission, est d'aider à passer par-dessus le mur...
On pourrait aussi le voir sous la forme d'un pont, qui nous permet d'accéder à d'autres îles de savoir, de façon à ce que l'on puisse continuer la route... Et peu importe, sur quelle berge, il décide de rester...
Un bon formateur est un point d'appui qui donne l'impulsion et l'envie d'aller plus loin, sans plus avoir besoin qu'il nous tienne la main... car d'autres ont besoin qu'il les guide aussi...
Un bon formateur doit être animé par le goût de l'humain plus encore que de la soif de savoir...

C'est avant tout le goût d'apprendre qu'il est chargé de faire éclore... ...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...