Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 01:26

" Les amoureux sont comme les somnambules ; ils ne voient pas seulement avec les yeux, mais avec le corps tout entier."

Jules Barbey d'Aurevilly



On a parfois ce sentiment de vivre comme dans un rêve quand on aime...
Un rêve éveillé, où l'on a plaisir, même quand on ferme les yeux, à ressentir et à "voir" avec une acuité décuplée, dans laquelle participent tous nos sens...
Les amoureux, du reste, comme les somnambules, se laissent guider par leurs pas, sans que la conscience ou la raison prédomine... faisant confiance à un instinct, qui défie toute prudence de se tenir les yeux ouverts, quand on se met intuitivement en mouvement...

Cette connivence du coeur et du corps qui se liguent contre toute raison, donne à l'amour la force de sa passion.
Les belles paroles de l'amour platonique, pur et idéalisé, font l'effet de beaux clichés intellectuels, autant que d'une méconnaissance totale du sentiment amoureux.
L'amour platonique n'est pas de l'amour pur, avec par opposition l'amour charnel qui lui, serait donc par voie de conséquence... impur...

L'amour reste ce mystère par lequel deux êtres, par ailleurs fort différents, perçoivent une sorte de désir instinctif d'en inventer un "troisième" fusionnel, c'est-à-dire un espace-temps où les limites personnelles de chacun s'évanouissent dans l'union charnel.
Et ceux qui disent que l'amour platonique, contient en germe, la même intensité, voire même qu'il puisse être supérieur en qualité, ont peut-être simplement... une connaissance limitée de la dimension amoureuse...

Le corps tout entier n'est pas de trop pour "voir" l'amour autrement qu'intellectuellement...
Intellectualiser l'amour, ça revient à peu près à "caloriser" le contenu d'une assiette, pour en apprécier la saveur d'après les éléments qui y sont contenus et leur valeur nutritive...
Déguster un plat savoureux ne met pas non plus seulement nos papilles gustatives à contribution, les yeux et l'odorat leur prêtent main forte.
C'est souvent une synergie de sens qui est à l'oeuvre, et non le sens que l'on pense le plus apte à juger de la sensation...

Les amoureux sont comme les somnambules... c'est mieux de ne pas les réveiller...
Au sens propre comme au figuré d'ailleurs...
C'est souvent par la réduction de l'importance de tous ces sens impliqués dans l'amour, que les amoureux fous d'un temps, arrivent à un éloignement progressif.

Le temps passant... les yeux et les oreilles prenant le dessus sur les autres sens... la synergie devenant moins riche... le sommeil plus profond... les rêves à partager moins nombreux... la fatigue du quotidien plus importante...

Lle corps n'obéit plus à ces accès de somnambulisme, et reste engourdi, bien au chaud sous des édredons d'habitude...
sans plus se poser de questions ni l'envie de braver tous les défis d'un parcours à faire, à coeur ouvert... les yeux fermés...

Le cerveau est tout à fait capable de recevoir, ou de créer, des images même quand on a les yeux fermés... ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...