Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

18 octobre 2008 6 18 /10 /octobre /2008 01:02

" Au bout de combien de temps oublie-t-on l'odeur de celui qui vous a aimée ? Et quand cesse-t-on d'aimer à son tour ?"
Anna Gavalda


L'amour met évidemment tous nos sens à contribution, et les informations recueillies ainsi, s'inscrivent dans notre mémoire sans qu'on ait à faire le moindre effort...
Toutes ces données stockées dans les petits clusters de nos cerveaux dopaminés, surgissent parfois sans qu'on les appelle... sous forme de flash... dont la portée varie en intensité suivant le moment ou la volonté de les raviver...
Notre cerveau possède le plus merveilleux et le plus performant des processeurs, puisqu'il arrive même à mémoriser les odeurs... ce qu'aucune bécane, aussi high tech qu'elle soit, ne peut à ce jour faire...

Au bout de combien de temps ?...
Drôle de question... C'est la question de quelqu'un qui souhaite oublier...
Pour ce qui est de quelqu'un qui souhaite conserver intacte cette réminiscence d'un instant partagé, il me semble possible qu'elle ne tombe jamais dans l'oubli... Bien sûr, le temps peut en altérer la finesse, mais en pièce jointe de cette sensation, se trouve toujours d'autres bribes de sensations qui contribuent à la maintenir en gardant le ressenti global du moment...

Au bout de combien de temps ?...
La durée semble être proportionnel à l'importance qu'on y porte...
La mémoire est sélective, et se met toujours au service de ce que l'on souhaite garder vivant en soi...
On refoule plus qu'on oublie... Pour preuve, la mémoire de reconnaissance souvent surprenante que l'on expérimente par tous nos sens... et pas seulement dans le domaine de l'amour...

Au temps de l'amour fort, au temps de l'amour fou, au temps de l'amour qui se croit invincible, on n'a pas à faire usage de sa mémoire pour se souvenir de l'odeur de la personne qui nous aime, on la porte en nous comme un parfum familier, et il nous suffit de fermer les yeux pour s'y plonger... même si évidemment, cette sensation fait un peu office de contre-façon par rapport à l'original...
C'est au temps de l'amour achevé, au temps de l'amour qui fuit, au temps de l'amour qui fut... que l'intensité de l'odeur est plus forte, quand soi-même on veut se raccrocher à quelque chose pour ne pas affronter la douleur de la perte de l'autre...
L'odeur nous sert de support, pour revivre par souvenirs interposés ce que l'on refuse d'oublier...

Et quand cesse-t-on d'aimer à son tour ?...
On ne cesse jamais tout à fait d'aimer... quand on aime vraiment...
Juste... on range dans les valises du temps, les plans et les projets, et on tourne une page...
Mais qu'on rouvre le manuscrit de nos souvenirs à cette page... et les sensations reviennent...
Leur ressenti sera différent, naturellement, si l'on est resté arrêté là, ou si nous avons enclenché d'autres histoires... On n'aime jamais deux fois de la même façon...
Chaque histoire a ses raisons d'être vécue comme elle l'est...

Quand cesse-t-on d'aimer à son tour ?...
Quand cesse-t-on d'être tourmenté par un amour qui nous déçoit, qui nous a déçu, ou que l'on désavoue ?... Aucune indication de temps ne saurait être donnée, même de façon indicative...
L'amour reste une chimie très aléatoire, dont on essaie de mettre en mots des théories, qui n'ont que peu à voir avec l'expérimentation pratique...
On cesse d'aimer quand on décide de le faire, par un acte de volonté qui parait parfois surhumain dans l'instant, mais dont on sait bien qu'il nous en faut passer par là, si l'on veut continuer sa route...
On cesse d'aimer quand la déception, la rancoeur et l'indifférence viennent à bout de nos torrents de passion, et nous laissent le coeur tout sec, prêt à être à nouveau inondé par de nouveaux orages foudroyants...

Souhaitons de ne jamais avoir à chercher de réponse à ce quetions... et re(s/-)sentons... ...



 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...