Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 00:49

" Si un bureau en désordre dénote un esprit brouillon, que dire d'un bureau vide ? "
Albert Einstein


Le désordre est une notion relative, chacun s'en fait sa petite idée...
Un bureau ne peut guère rester impeccablement en ordre si l'on y travaille...
Sans tomber dans la maniaquerie pathologique, il est toutefois plus agréable d'avoir suffisamment d'espace disponible pour disposer son matériel, plutôt que de devoir jongler avec un équilibre précaire, sur des piles de paperasses entassées sans logique, et défiant toutes les lois de la gravité dans leur agencement...

Le désordre peut très bien n'être qu'apparent, et contenir sa propre organisation, même si elle est imperceptible pour l'oeil non exercé...
Et, de la même façon un bureau vide peut être témoin d'un travail acharné... mais qui ne laisse pas de traces visibles...
On ne peut pas juger les choses sur l'apparence, même si systématiquement c'est toujours le premier jugement qui nous vient...

Notre esprit ne peut pas se comparer à un bureau... sinon il serait facile de remédier aux troubles psychologiques divers dont nous souffrons...
Il suffirait de vider tous les tiroirs, et de trier les instants et les évènements accumulés, de jeter ceux qui ne servent à rien d'autre qu'à nous encombrer, de glisser au fond ceux qui ne servent qu'occasionnellement mais dont on ne veut pas se défaire, et de laisser à portée ce dont nous avons besoin...
Que la vie serait simple si nous pouvions ranger nos esprits rationnellement, logiquement et proprement !...
Qu'elle serait bien plate et sans surprise aussi... peut-être...

L'ordre est souvent loué pour la sérénité qu'il apporte, puisqu'assimilé au "chaque chose à sa place" et compagnon de l'essentiel... au service d'une concentration maximum qu'il ne distraira pas...
Mais le désordre a, dans certaines limites, la faculté de nous faire voyager l'esprit en passant du coq à l'âne, quand on y promène nos regards... et d'ouvrir ainsi à des enchaînements d'idées, impossibles autrement...

Les apparences ne donnent en général que peu d'indications...
Elles donnent les indications que l'on a envie de remarquer... ou de faire remarquer.
Les apparences ne peuvent pas servir de critères de jugement, dans la mesure où elles sont une approche préalable et nécessaire, mais restent une simple entrée en matière.
On ne peut rien connaître d'après une perception générale et globale, c'est en entrant dans les détails qu'on se mesure à la densité et à la complexité des choses... ou à leur vide...

Le désordre meuble l'espace et le vide, et peut créer une présence rassurante... ou pesante... suivant les humeurs, les gens et les moments... là où l'ordre donne plus d'amplitude à l'espace vacant, et crée une impression d'harmonie équilibrante... ou angoissante... selon les humeurs, les gens et les moments...
L'ordre est globalement plus valorisé que le désordre, parce qu'il est plus simple d'accès pour tous, le désordre restant une notion personnelle et relative, et donc non représentable de façon uniforme.
La notion de désordre découle de celle de l'ordre : est en désordre ce qui ne suit pas le respect d'un ordre attendu, convenu et codifié...

De plus, suivant que notre cerveau fonctionne en mode global ou en mode séquentiel, nous ne traitons pas les données de la même façon...
Les personnes fonctionnant en raisonnement global, ont nécessairement beaucoup plus de chances d'avoir un bureau en désordre, puisqu'elles mènent plusieurs projets en parallèle...
A l'inverse, les personnes fonctionnant en mode séquentiel, auront plus de chances de pouvoir garder un bureau bien rangé, voire vide, puisque chaque projet est fragmenté en étapes successives menées les unes après les autres jusqu'à aboutissement, avant de commencer un nouveau projet...

Quand nos yeux veulent tirer des conclusions, remettons-les à leur place... d'observateurs...
Les conclusions et les opinions, elles, se font par la réflexion... ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...