Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

29 octobre 2008 3 29 /10 /octobre /2008 02:13

" Un bon archer atteint la cible avant même d'avoir tiré."
Ch'ao Pu-Che


 Ce n'est pas quand la flèche a quitté l'arc qu'il faut penser à sa trajectoire, mais bien avant même de tendre la corde de l'arc !... Ce qui parait une évidence concernant cette flèche est tout à fait applicable aux objectifs que l'on se fixe...
La réussite d'un objectif tient beaucoup à la visualisation que l'on en fait. La visualisation permet de matérialiser la finalité, de donner "réalité" à un désir. Le fait de coller des images sur nos attentes nous confère des "arguments" supplémentaires pour être convaincus qu'elles sont atteignables...
Néanmoins, avant de devenir un bon archer, il est normal de planter quelques flèches à la périphérie de la cible. L'apprentissage requiert patience et persévérance, et fait grandir les forces de concentration nécessaires pour arriver à anticiper mentalement le résultat escompté...

Quand on souhaite atteindre un but précis, mieux vaut prendre pour acquis qu'on réussira à l'atteindre, cela nous épargne les doutes et les hésitations, et donne priorité de concentration sur les moyens...
Mais... la possibilité d'échouer existe quand même, non ?... Oui, bien sûr qu'elle existe, on ne peut jamais être sûr de rien !... mais existe avec autant de probabilité la possibilité de réussir, et tant qu'à focaliser sur quelque chose, autant choisir de se persuader d'une réussite plutôt que d'un échec...
Ainsi débarrassés des fardeaux encombrants de nos craintes, nous faisons dans notre esprit toute la place à la confiance, et donnons le meilleur sans retenue...

L'échec n'est jamais une défaite, l'échec n'est qu'une tentative qui n'a pas encore abouti là où on le désirait, mais il ne remet rien en compte de la validité de nos attentes. Il permet une analyse de la situation, une remise en question des moyens utilisés au service de nos buts, afin de réévaluer l'adéquation de notre équation de base...
Une toute petite erreur de calcul peut être dramatique dans une résolution d'équation, parfois il s'agit juste d'une faute d'inattention, où d'une mauvaise formulation d'hypothèse au départ...
Evidemment la vie ne fonctionne pas selon une logique mathématique et cartésienne, mais cela n'empêche pas que nous formulons quand même parfois des hypothèses erronées sur lesquelles nous bâtissons des stratégies et des projets...

Quand l'archer bande son arc, tout se qui se passe autour de lui n'existe plus. La vie pourrait s'arrêter sans qu'il s'en aperçoive pendant ces interminables secondes, où son esprit devenu flèche lui-même parcourt en éclaireur la distance qui le sépare de la cible, pour tout à la fois en prendre la mesure, et anticiper le point d'impact qu'elle atteindra...
Notre vie se joue rarement sur quelques secondes, surtout en ce qui concerne nos buts, envies et objectifs, on ne peut donc pas arrêter la vie autour de nous pour s'immerger totalement dedans, mais on peut faire une place dans un coin dégagé de notre cerveau, pour se passer le film en boucle... et se rendre à cette séance privée de notre réussite acquise aussi souvent que l'on peut...

Sentir la réalité de cette projection, comme un futur déjà disponible malgré les affirmations contraires du temps qui passe, nous extrait du piège du manque de temps comme alibi à notre manque d'implication... et nous invite à consacrer à nos objectifs de vie, un temps minimum nécessaire, si l'on tient vraiment à les voir se produire ailleurs, que sur l'écran noir de nos fantasmes...

Epinglons donc notre cible de vie sur la porte de notre esprit, et entrainons-nous dès aujourd'hui... ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...