Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 00:26

" Quand un homme prend la parole, les gens écoutent puis regardent. Quand une femme la prend, les gens regardent. Ensuite, s'ils aiment ce qu'ils voient, ils écoutent."
Erica Jong


Les femmes restent plus soumises que les hommes au jugement du paraitre. De l'examen physique basique aux détails de leurs tenues vestimentaires, tout y passe... Les femmes sont d'abord considérées comme des vitrines, des devantures, dont on décide après observation si cela vaut la peine d'y chercher plus d'intérêt...
Mais naturellement, tout le monde est presque d'accord sur le fait que c'est la beauté intérieure qui est la plus importante... Presque d'accord, parce qu'entre la théorie et la pratique, il reste la réalité assez instinctive, qui souvent l'emporte sur le raisonnement...

Le plus choquant peut-être, c'est que ce jugement basé sur des critères extérieurs n'est pas l'apanage de la gente masculine, les femmes elles-mêmes exercent ce même regard critiques sur leurs consœurs, alors même qu'elles réprouvent à être jugées de la sorte.
Il semble difficile de laisser de côté le concept de la potiche faire valoir pour laisser vivre celui d'être humain féminin doté des mêmes capacités d'analyse, d'intelligence et de raisonnement que l'être humain masculin...
La nature ne procède pas selon des mesures manichéennes dotant certaines de l'intelligence et d'autres de l'élégance, elle peut tout à fait dispenser les deux dans un même être, comme on l'admet pour les hommes...

Les femmes ont donc à s'imposer doublement lorsqu'elles s'expriment. Elles doivent à la fois imposer leurs idées et imposer ce qu'elles sont, là où les hommes n'ont que la force de leurs conceptions à livrer. Le système dans lequel nous vivons reste un système masculin, établi sur la base de la supériorité de l'homme sur la femme, même si on a reconnu le droit d'émancipation des femmes dans les faits, les mentalités ne suivent pas aussi vite que les principes décrétés...


La question est peut-être encore plus complexe, quand on prend en compte l'inévitable rapport de séduction qui s'établit toujours entre deux personnes...
En effet, la séduction est une constante relationnelle, mais elle prend plus d'importance dans les rapports homme/femme que dans les rapports entre personnes du même sexe.

Ce rapport de séduction n'est pas sans incidence, car les femmes ont compris depuis longtemps qu'il pouvait servir leur cause, sans que les hommes y soient très vigilants, et sont tout à fait conscientes que les regards qui les toisent lors de leurs prises de parole, ne sont jamais uniquement tournés vers l'intérêt porté au débat... mais qu'après tout, qu'importe à partir du moment elles sont écoutées...
L'éloquence extérieure consisterait donc à prendre appui sur la personne qui nous habite à l'intérieur, tout en prenant en compte qu'elle ne pourra être entendue au départ, que par le biais de la perception d'éléments extérieurs... facilement accessibles...

Néanmoins, capter le regard de son auditoire est un élément essentiel quand on veut faire passer un message, alors finalement...
les femmes bénéficient peut-être d'un atout supplémentaire...
A elles de savoir en faire bon usage !... ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...