Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

13 novembre 2008 4 13 /11 /novembre /2008 01:36

" Ce qui séduit le plus dans l'art, c'est la personnalité de l'artiste lui-même."
Paul Cézanne


Chaque artiste, quelque soit le domaine dans lequel il s'illustre, établit une sorte de système dans lequel transparait toujours ce qu'il est, par l'expression de sa sensibilité, personnelle et unique. C'est ce caractère personnel qui donne à l'oeuvre ses couleurs. Ce qui nous touche c'est la part d'intimité dévoilée dans ce qu'il crée...

L'imagination est un terrain toujours unique. On ne peut la borner, ni l'encadrer dans des limites. Elle s'autogénère et se régénère sans pouvoir être contrainte ni limitée.
Son expression peut être censurée ou autocensurée, mais sa densité et son contenu ne peuvent pas l'être...
La partie exprimée n'est jamais qu'un petit morceau de l'iceberg, c'est d'ailleurs pour cela que l'artiste n'accouche pas d'une seule œuvre, mais que chacune de ses œuvres est le prolongement des autres, que ce soit dans la continuité ou dans la rupture. Tenter d'explorer de nouveaux aspects ou de nouvelles modalités n'enlèvent rien à la continuité de la volonté d'expression de ce que l'artiste pressent et ressent au fond de lui...

Chacun, toutefois, focalise sa liberté d'expression sur une certaine forme de sensibilité et de sensualité. Certains la trouvent par le geste, d'autres par l'oreille, d'autres par les yeux...
La production artistique reste une forme de plaisir jouissif quand l'artiste sent sa pensée faire corps avec la transcription qu'il est capable d'en donner...
Même les "artistes maudits" ont cette recherche à la fois de plaisir, de vérité et de justesse. Toujours insatisfaits par le résultat, la quête ne peut pas avoir de fin. Elle est cheminement qui vise toujours plus loin, et projette son "aboutissement" hypothétique dans la continuité...

L'artiste, même décalé, est témoin de son époque... Qu'il soit dans le décalage, passéiste ou trop novateur, il reste influencé par le monde qui l'entoure, quoi qu'il fasse pour y échapper. Le monde extérieur, même lorsqu'on vit en marge, est tentaculaire, puis que tout nous parle de lui...
Même retiré dans l'antre secrète de son atelier, l'artiste demeure un enfant de son temps, avec des valeurs inculquées ou librement acceptées d'après ce qu'il a glané comme représentations de la vie...
Sa marge de manœuvre est grande pour choisir ce qu'il mettra en avant de ses ressentis, mais elle reste soumise aux jugements de ses pairs.

L'art met parfois beaucoup de temps pour être compris... ou accepté, et l'on ne compte plus le nombre d'artistes qui ne connaissent qu'une gloire posthume... On les dit "en avance sur leur temps", mais le temps n'a rien à voir là-dedans... Ce sont des gens qui font le temps... les critiques, et rendent certaines visions des choses plus acceptables que d'autres...
L'artiste est toujours soumis au jugement de ses pairs et juger l'œuvre n'est pas loin de juger l'homme...
Qu'on le juge "bon" ou "mauvais" ne dépend pas toujours de son talent, mais bien des attentes et des normes en vigueur dans la société morale à laquelle il appartient...

La part de l'être, l'œuvre de l'artiste... Peut-on y dessiner une frontière ?...
...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...