Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

2 décembre 2008 2 02 /12 /décembre /2008 00:28

" Le désir de changer le monde est toujours pris de vitesse par l'urgente nécessité de changer le joint de la machine à laver qui fuit."
Denis Langlois


Quand il faut parer à plusieurs urgences, on donne généralement la priorité à celle qui se manifeste le plus concrètement. Ainsi donc, de grandes ambitions se retrouvent différées devant des impératifs à la portée idéologique certes moindre, mais à la nécessité indéniable...
Toutefois, quand ces urgentes nécessités concrètes se répètent un peu trop souvent, on peut s'interroger sur ces hasards fâcheux qui retardent nos grandes ambitions, ou faire le constat d'une procrastination réelle même si l'on s'en défend...
La procrastination est un peu comme un écran d'excuses qu'on se trouve, pour ne pas affronter les embûches inévitables que l'on a à surmonter sur le chemin qui nous mène à nos buts et à nos rêves...

Quand, après examen honnête de la situation, on peut écarter la thèse de la procrastination, on peut toujours essayer de penser, que les choses arrivent toujours au moment opportun, et que les retards, les contretemps et les pertes de temps que nous subissons, sont parties de notre chemin... et que ces moments ont tous leur raison d'être...
Si nous n'avions pas changé le joint de la machine à laver qui s'est mis à fuir juste à ce moment précis, alors nous n'aurions pas eu accès à d'autres informations ou évènements... Et le cours de notre vie aurait été différent...
Dans tout problème, il y a en germe les graines d'une solution... et dans toute solution trouvée, poussent de nouvelles perspectives...

Entre nos désirs, leur viabilité et les possibilités de les concrétiser se jouent plusieurs étapes. Si l'ordre de ces étapes ne nous est pas toujours très accessible, il existe néanmoins, on ne peut pas passer du désir au résultat, sans passer par une phase de réflexion et d'action...
Ce qui semble nous éloigner de nos désirs nous y ramène parfois beaucoup plus vite qu'on ne saurait le croire...
Avoir l'esprit occupé à d'autres tâches, qui ne paraissent pas avoir de lien direct avec nos désirs ou des actions visant à les réaliser, nous occupe l'esprit d'une façon différente, et procure parfois une juste récréation, qui permet de reprendre sa respiration et de considérer les choses sous un autre angle, quand on s'y replonge...

Le conceptuel est souvent pris de vitesse par le matériel...
Normal, la réalité des choses supplante l'idéologique parce que nous vivons dans un monde matériel... La matérialisation des choses leur donne une visibilité effective et tangible, qu'aucun désir ne peut concurrencer...
Cela ne signifie pas que le matériel bénéficie d'une supériorité quelconque sur le conceptuel... juste que son urgence est, elle aussi, beaucoup plus identifiable...
Quand la cuisine ou la salle de bain, se retrouve menacée d'inondation, forcément que cela a plus de prise sur l'immédiateté de notre vie, qu'un sentiment impérieux d'avoir un rôle à jouer dans l'existence...

Ceci dit, il est d'ordinaire plus aisé de trouver des solutions aux urgences "pratiques" plutôt qu'aux urgences conceptuelles......

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...