Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

31 décembre 2008 3 31 /12 /décembre /2008 03:50

"Les mots, il ne leur manque que la parole."
Pierre Dumayet


La parole et l'écrit sont deux univers très différents... Ecrire n'est pas synonyme de dire...
On peut bien sûr écrire comme on parlerait, mais la lecture est laissée libre d'interprétation par celui qui lit... Le sens peut survivre à la lecture, mais l'intonation, l'ironie, la tendresse, l'agressivité... toutes ces émotions qui demandent plus que des mots, ne se transmettent pas toujours à l'identique...
Il ne manque que la parole aux mots pour se transformer en message personnel... sinon ils restent des mots théoriques, qui se heurtent à la perfectibilité de la ponctuation, du phrasé et de la justesse de ton...
La parole est déjà parfois, sujette à équivoque... alors pour les mots écrits, comment peut-on même penser qu'ils arriveront avec tous leurs bagages de sens et de sensibilité ?...

Les mots sont nos univers : nous pensons en mots et communiquons en partie grâce à eux...
Ils sont parts de nous puisqu'ils sont notre réalité. Plus on possède de mots et plus le monde alentours est riche de dégradés... On peut nuancer son propos, lui donner des reliefs et des développements différents...
On a besoin d'un capital-mot important à faire fructifier, si l'on veut s'ouvrir de nouveaux horizons. Les mots sont les yeux et les oreilles de nos réflexions... Chaque nouveau domaine auquel on s'intéresse a son jargon et ses termes de référence : les apprivoiser nous donne les clés de la compréhension...

Toutefois, quand les mots se font personnels, quand ils sont écrits par des personne que l'on connait vraiment bien, on les entend plus qu'on ne les lit... parce qu'on sait alors où placer les accents, les silences et le langage paraverbal qui accompagnerait leur débit oral...
Les mots se font alors intimistes et doux au regard, parce qu'ils sortent de leur froideur généralisante pour s'adresser à nous...
Quand ils sont utilisés dans ces conditions, les mots écrits bénéficient d'encore plus de force que si on les entendait, parce qu'on peut se les laisser entendre autant de fois que l'on veut... ce qui dans une conversation est plutôt difficile...

Les mots ont la parole facile quand ils se savent à l'abri derrière des écrans ou des couvertures cartonnées, comme des entités redevenus sauvages dont on n'a rien à justifier du sens qui sera entendu... ils sont parfois fuite plus que réelle prise de position...
Les mots écrits sont parfois feintes de lâcheté... pour ne pas affronter la répartie de leur adresse, pour ne pas s'entendre les dire, pour ne pas les voir recevoir... Ecrire peut être beaucoup plus facile que dire, quand émotionnellement on sent bien que la charge est difficile à porter...
Les mots écrits peuvent aussi à l'nverse être courage, puisqu'ils laissent des traces qui pourront toujours s'exhiber, là où la paraole s'efface au vent qui passe dessus et la souffle en d'autres lieux...

Ce qui manque aux mots... parfois c'est simplement nous qui omettons de le chercher... Quand ils sont précis et bien cadrés par la précision des vocables et de la ponctuation, ils peuvent retranscrire avec exactitude la pensée qui les a échafaudé...
Il y a comme ça, des livres qui nous transportent sur leurs lignes, parce que les mots sont comme une histoire que l'on nous raconte, et que récit ou parole, la magie opère, et l'on oublie le support pour vivre l'histoire...

Et puis... les mots ont bien droit aussi à leur silence, non ?... ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...