Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

31 décembre 2008 3 31 /12 /décembre /2008 03:51

" J'ai passé une excellente soirée... mais ça n'était pas celle-ci."
Groucho Marx (en prenant congé)


Si la politesse est largement louée et appréciée, c'est qu'elle codifie et simplifie les rapports humains, en réduisant les tensions inévitables qui se jouent entre les personnes. Toutefois, il existe une sorte de politesse que je qualifierai d'insolente politesse, quand elle feint la courtoisie en dégainant les armes de l'ironie pour mieux se fondre dans l'équivoque...

L'insolente politesse, c'est celle qui nous fait mentir "en toute honnêteté", pour ne pas froisser l'autre ou ses intérêts propres.
C'est celle qui nous fait remercier chaudement un hôte que nous avons plus de plaisir à quitter qu'à honorer...
Celle qui nous fait rendre un sourire à cette personne dont la seule vue nous hérisse, mais que notre intérêt ou notre lâcheté nous enjoignent de ménager...
Celle qui taire nos propres opinions pour ne pas déranger ou heurter les esprits bien pensants, tout petits et étriqués, mais malgré tout, attachants bien que sans espoir de guérison...
Celle qui veille à ménager la susceptibilité d'autrui aux dépens de notre sincérité véritable...
Et tellement d'autres cas que chacun pourrait rapporter pour allonger ce court listing...

L'insolente politesse pourrait parfois se confondre avec une hypocrisie à peine déguisée, parce qu'elle devient "socialement" obligatoire, si l'on ne veut pas être dans l'obligation de s'exiler sur une île déserte... Pourtant, quoi que l'on puisse en dire, elle est un mal nécessaire...
Elle permet d'éviter les frictions sur des points de détail, qui malgré tout, ne sont pas d'une importance capitale. Elle est politesse aimable rendue contre service subi parfois...
Il est en effet difficile d'exprimer sa non satisfaction quand quelqu'un s'est "plié en quatre" pour nous faire plaisir ou nous rendre service, et que l'objectif n'est pas atteint. On ne peut pas toujours rejeter sur l'autre la faute de son déplaisir ou de son insatisfaction, c'est aussi assumer sa part de responsabilité que de rendre une politesse courtoise, même si le coeur n'y est pas...

En cette période festive, où les diners de réunion s'empilent les uns sur les autres, il n'est pas rare de constater que les débriefing privés ne correspondent pas toujours aux bilans faits lors des au revoir... On arrondit les angles en société, mais on note en privé les points trop saillants... C'est humain...
Mais il ne faut pas oublier néanmoins, que tout est relatif... et que notre vision des choses n'est jamais que ce qu'elle est : un point de vue parmi d'autres possibles...

L'insolente politesse est aussi celle qui masque à peine son ironie, ou qui cherche consciemment à blesser, en pleine possession du poids des mots prononcés.
Cette politesse-là est d'autant plus désagréable qu'elle agit comme une sorte de coup de matraque par derrière, une sorte de conclusion imprévue et ingrate... Elle est le fait d'individus n'ayant pour référence que leur propre nombril, et qui croient dur comme fer que l'on ne peut se référer qu'à leur jugement pour analyser une situation...
Cette politesse laisse désarmé celui qui la reçoit parce qu'elle surgit sans signe annonciateur...

Il n'est pas très utile de rajouter sur une insatisfaction personnelle, le désarroi d'autrui face à notre sentiment confus, c'est un réflexe aussi égocentrique que cruel.
Considérer que notre propre plaisir dépend d'autrui est une erreur de raisonnement, qui cause de nombreux conflits : nous sommes responsables de la façon dont nous vivons et ressentons les choses, et personne d'autre ne peut en endosser cette responsabilité-là, car nous avons toujours le choix de nos sensations...
Mais il est bien plus simple de reprocher à autrui ce qui nous revient de droit, plutôt que de reconnaître ses propres travers...

L'insolente politesse piétine toute notion de respect d'autrui : à n'utiliser qu'au cas pas cas... ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...