Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 03:03

" L'amour donné un jour, c'est pour toujours qu'il est donné."
Christian Bobin...


L'amour donné n'a pas de contraire, il ne peut jamais être repris ni volé, dans le pire des cas peut-il n'être pas renouvelé...
La douceur de l'amour donné, est un acquis définitif bien qu'intangible, dont on peut mesurer par la trace qu'il laisse, l'importance relative des choses concrètes et matérielles... L'intensité ne survit peut-être pas à l'épreuve du temps, mais le souvenir de sa saveur oriente de façon certaine notre recherche affective permanente.
L'amour donné est un présent, jamais certain de son avenir, qui se déguste en l'instant et qui n'attend rien d'autre que cet arrêt temporaire de la temporalité...

L'amour donné ne se reprend pas, parce qu'il ne nous appartient plus, dès lors qu'on le laisse sortir de soi.
Appartient-il pour autant à celui qui le reçoit ?...
L'amour donné est-il véritablement don gratuit, ou partage narcissique de soi ?...
L'amour donné est-il donné pour être reçu, ou simple résultat d'une force émotionnelle qui le propulse hors de nous de façon involontaire?...
Fait-on le choix de donner l'amour, ou bien l'amour est-il dépossession de nos armures ?...

L'amour donné, l'amour reçu... doivent-ils être questionnés ou juste savourés comme des présents inespérés ?...
Que l'amour donné le soit par un élan fusionnel, compassionnel ou égocentrique, lui enlève-t-il quoi que ce soit de sa vérité ressentie, ou de sa légitimité ?...
L'amour ne peut pas être question, il doit rester émotion, parce que... qui dit question, cherche des réponses et des raisons, des explications et des conclusions, des points de vue et des débats...
Or, l'amour donné l'est dans sa spontanéité, non dans un bien fondé cartésien ou raisonnant...

On mesure rarement l'amour donné... ce n'est qu'à l'amour reçu qu'on appose cette mesure... Peut-on jamais avoir conscience de l'amour que l'on donne d'ailleurs ?...
L'amour ne se qualifie de don que par celui qui le reçoit, celui qui donne n'est pas conscient de "donner", puisqu'il est dans un cadre émotionnel d'extériorisation de quelque chose qui l'anime, sans analyser plus avant la nature de cette émotion extériorisée...
L'amour est pulsion, qu'il soit charnel ou spirituel, il est captation de soi par une émotion vécue sans chercher à la comprendre...

L'amour depuis toujours a fait couler des fleuves est des océans d'encre, pour le conter, pour l'expliquer et pour le faire vivre, mais en définitive, l'amour reste un phénomène émotionnel méconnu dans ses mécanismes, malgré toutes les avancées de la chimie et des neurosciences...
L'amour est sans explication, sans âge et sans normes, il préfigure l'émotion absolue qui dépasse tout entendement : il est ou il n'est pas, il brule comme il s'éteint, à la fois merveille et torture de l'âme humaine...

L'amour n'est souffrance que si on tente de le contraindre dans un cadre temporel qui ne peut pas lui convenir : comme toute émotion il est soumis à l'instant, et ne lui survit jamais. Sa chance est de pouvoir se renouveler, tout à la fois différent et similaire...

Donner, c'est donné...
Reprendre ça n'est pas voler, reprendre ça est impossible...
Aimer est un engagement sans retour possible :
On peut désaimer de l'avenir, mais jamais désaimer du passé ni être désaimé...
En cela, aimer n'est pas plus fort qu'être aimé... ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...