Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

13 janvier 2009 2 13 /01 /janvier /2009 01:34

"Le temps ferme toutes les blessures, même s'il ne nous épargne pas quelques cicatrices."
Marc Lévy


Nos cicatrices font de nous de que l'on est...
Celles que l'on ne voit pas, encore plus que celles que l'on porte sur son corps...
Les cicatrices, c'est bon signe...
ça signifie que la plaie est refermée, que les chairs se sont reformées... que nos défenses ont bien fonctionné...
Les cicatrices sont comme des albums de souvenirs, dont les traces s'effacent avec le temps, mais dont il reste, quand même, quelques indices, pour remonter le fil de notre histoire, et poser des repères historiques, sur nos jours qui défilent...

On n'est pas égaux non plus devant les blessures...
Y a ceux qui donnent les coups en premiers, et ceux qui reçoivent sans savoir quoi en faire...
Y a ceux que rien ne semble atteindre, et ceux qui marquent tout de suite...
Y a ceux qui cicatrisent plus vite que leur douleur, et ceux pour qui ça s'infecte...
Y a ceux qui savent détruire la souffrance et ceux que ça gangrène et qui l'égrènent partout...
On n'est pas égaux devant l'égalité...

Pour certains, les cicatrices rappellent la blessure... pour d'autres, elles rappellent la douleur...
Même si douleur et blessure vont souvent de pairs, elles ne sont pas pour autant similaires...
La blessure, c'est l'endroit de la cassure, de la fêlure... c'est le lieu de le douleur...
La douleur peut exister même sans blessure... et rien ne permet de détecter le degré de cicatrisation de ses émotions blessées...
Le temps est parfois lui-même, à la fois une douleur ou une blessure... parfois même les deux à la fois...

Il y a des chutes spectaculaires qui ne font pas de casse... et des trébuchements qui déstabilisent tout à l'intérieur, sans qu'aucune lésion ne soit visible ou détectable à l'œil nu...
On ne peut pas se fier sur les cicatrices pour juger des épreuves d'une vie...
Souvent, la pudeur jette le voile sur nos cicatrices intimes, et les grime d'un maquillage de légèreté, de déni ou d'oubli...
La mémoire du corps et de l'âme a sa propre autonomie par rapport à notre confort intellectuel, et nous n'illusionnons personne quand on feint d'avoir tout oublié de nos souffrances et de nos blessures...
La douleur est une émotion/réaction spontanée...

" Avec le temps, va... Tout s'en va..." disait le poète...
C'était pour la rime, c'était parce que ça faisait beau... parce qu'à dire vrai, avec le temps tout ne s'en va pas... avec le temps,tout se relativise, c'est tout...
A part les amnésiques accidentels et les lobotomisés, aucun de nous n'oubliera jamais les plus grandes souffrances qu'il a enduré, même si naturellement, et heureusement, il en aura oublié le plus souvent, l'intensité de l'immédiateté...

Le temps est notre ami... Nous ne luttons pas contre lui... mais avec et grâce à lui... ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...