Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

15 janvier 2009 4 15 /01 /janvier /2009 01:28

" L'époque aime bien les substituts : on dit "malvoyant" au lieu d'aveugle, "interruption volontaire de grossesse" au lieu d'avortement, "longue et douloureuse maladie" en place de cancer et "troisième âge" plutôt que vieillesse."
Gilbert Cesbron


Les mots créent notre réalité, la transforment et la déforment...
On voile les choses qui nous font peur ou qui nous angoissent, sous des vocables qui sonnent plus doux à notre oreille, et l'on croit ainsi changer le monde qui nous entoure...
La parole agit... certainement, et c'est pour cela qu'il faut y faire attention. Il n'est pas moins grave d'avoir une longue et douloureuse maladie que de se choper un cancer, ce ne sont que les mots qui sont moins graves... Ils décrivent sans dire, mais ne changent rien à la réalité... si ce n'est qu'on se voile un peu la face sur la vérité des choses...

Il y a des mots comme ça, qui paraissent moches ou salissants, empreints de souffrance ou de désespoir, des mots qu'on s'interdit de rendre présents dans nos vies comme si ça allait changer quoi que ce soit...

Les personnes ne sont plus noires ou blanches, elles sont de couleur... mais paradoxalement quand elles sont de couleur, ça n'est jamais de couleur blanche... comme si le blanc n'était pas une couleur, mais juste une sorte de norme... et que lorsqu'on n'est pas blancs, on sort donc de cette norme définie...

On ne devient plus vieux avec les années qui passent, on se range progressivement parmi les "seniors", et on appartient à cette catégorie du "troisième âge", sachant que le quatrième n'a pas encore été mise en service, on est quand même relégués à la dernière étape sur le seuil du temps...

Avorter, ça fait dégueulasse, tandis que pratiquer une IVG, on ne dit même pas "interruption volontaire de grossesse", ça fait tout de suite plus propre... Le résultat reste pourtant le même, et l'acte pas plus anodin qu'avant, qu'on se place du point de vue de la femme qui le choisit/subit, malgré le mot "volontaire" qu'il comprend. C'est un choix évidemment, mais qui ne se fait jamais sans souffrance...

Les TS sont devenues familières de notre vocabulaire, et ça nous soulage... parce que dire ou entendre "Tentative de Suicide", apporte tout de suite une connotation de faiblesse, de détresse ou de maladresse, qui renvoie chacun à ses propres interrogations... Une TS devient un acte comme un autre, entre deux IRM qu'on passe un jour de RTT en HP de jour ou en clinique privée...

On a l'impression de vivre en langage SMS parfois...
Et si nos vies étaient tout simplement en train de se déstructurer complètement par cet enrobage de nos mots ?...
Toute époque est un changement par rapport à la précédente, mais notre condition humaine, au-delà du progrès technique est exactement la même...
Nous vivons, les uns avec les autres, nous en éprouvons des difficultés de communication et de compréhension, nous vieillissons et nous mourons...
On peut changer de mots, on ne changera pas de monde !...

Et l'amour contenu dans un "JTM", ou dans un "j'te kiffe" est-il le même que dans un "je t'aime" ?... ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...