Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 01:39

" Contrairement à ce qu'impliquent la plupart de nos préjugés, gagner ne signifie pas nécessairement que quelqu'un d'autre doive perdre."
Stephen R. Covey


On peut gagner sans compétition, gagner juste par soi et pour soi, sans autre adversaires que ses doutes et les obstacles personnels semés par notre vie...
Les victoires les plus gratifiantes sont celles que l'on obtient sur soi-même, en se prouvant par un dénouement à la hauteur de nos espérances, qu'on pouvait le faire !...
De même que lorsqu'on gagne à un jeu de hasard on ne fait pas de vaincus, on peut réussir sans écraser personne, ni rien devoir à quiconque...
Nous réduisons notre champ d'action si nous ne nous positionnons dans nos vies que par rapport aux autres : il faut avant tout s'aligner sur soi, car notre conscience est le seul arbitre que nous sachions entendre vraiment, et dont nous reconnaissons tous, bon gré mal gré, comme une autorité à laquelle on ne peut pas échapper...

On assimile trop souvent l'idée de victoire avec celle de lutte ou de compétition. Or, parfois gagner n'est que le résultat d'un long et patient chemin, qui un jour, débouche enfin sur la clairière recherchée, dans laquelle on trouve enfin plaisir à s'arrêter pour savourer le jour qui passe...
On peut se sentir, de la même façon, gagnant même en situation de "second", parce qu'on établit soi-même les critères de reconnaissance de nos victoires. Les buts que l'on se fixe ne sont pas inévitablement d'être en tête devant d'autres, mais de donner le meilleur qu'on porte en soi sans retenue, sans considération pour la place que cela nous vaudra. Rien ne sert de viser l'impossible, surtout si l'on veut être satisfaits...

La vie n'est ni une course contre la montre ni une compétition. Elle n'est que libre terrain d'expérimentation, où notre seule réelle récompense est le bonheur de vivre que l'on en retire. Il n'est pas question de mettre qui que ce soit KO pour se sentir gagnant, mais bien de limiter ses chaos et ses cahots pour se sentir heureux de poursuivre le jeu...
On ne prend jamais la place de personne, on prend une place... sa place... Chacun a le pouvoir de choisir ses compétitions et ses envies de gagner. On a tous nos challenges et nos défis à relever...
Parfois la compétition est partie prenante de nos choix, mais la victoire que l'on obtient n'est pas contre les autres, avant tout elle est pour soi... à moins d'être pervers au point de vouloir gagner à tous prix même contre son propre intérêt...
Il est des esprits un peu rustres qui préfèrent la victoire amère et insatisfaisante à n'importe quel échec, quitte à bluffer, quitte à tricher... mais ces victoires de rivalités apportent une joie au rabais, qui ne peut s'exprimer qu'au regard de la déception des autres et qui ne donnent rien de gratifiant à ceux qui les obtiennent...

On nous serine dès l'enfance, que dans la vie, il faut se battre... comme si le monde était rempli d'ennemis, tapis dans l'ombre prêts à nous abattre si on baisse la garde... On nous dépeint un monde de requins où l'on doit soi-même se comporter comme des requins pour survivre...
Et après on s'étonne que les gens se regardent en chiens de faïence, prêts à mordre si on les regarde d'un peu trop près, ou qu'on leur pose des questions sur leurs vies et leurs envies...
Ce n'est pas "se battre" qu'il faut... c'est "combattre"... Combattre le idées reçues, l'indifférence et l'avidité, la cupidité et l'intolérance, la peur et l'ignorance...

On ne joue pas sa vie, on la construit... On ne gagne rien, on récolte... ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...