Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

20 janvier 2009 2 20 /01 /janvier /2009 01:06

" Il n'est pas nécessaire qu'un auteur comprenne ce qu'il écrit. Les critiques se chargeront de lui expliquer."
Antoine Prévost


Les mots une fois lâchés en pâture,poursuivent leur propre destinée... dans les cerveaux récepteurs qui les accueillent avec bienveillance ou méfiance, confiance ou interrogation, suspicion ou imagination...
Dans le flux des mots qui affluent, on ne distingue pas toujours le sens qu'ils portent, et ils transportent ainsi leurs sens différés et différents, au gré des temps et des tourments...
Les mots sont bel et bien des tapis volants qui emportent nos pensées, jusqu'à des contrées non encore explorées consciemment, quand on laisse les rênes suffisamment relâchés...

Le sens n'est pas toute l'essence d'un mot...
Il existe des mots qui possèdent une forte capacité d'imagination, au sens propre de "créer des images"... Les consonances et les sonorités leur permettent d'évoluer au rythme d'assonances débridées, et ils ricochent ainsi de sens en sens...
Les mots sont un voyage infini au pays de nos pensées, et certains vont même jusqu'à se graver comme des cartes postales envoyées depuis un instant T qu'on aura beaucoup apprécié... Sans passeport ni visa, ils franchissent toutes les frontières de nos idées et dépassent les barrières de notre réalité, sans effort à fournir, sans valise pour nous alourdir...

Peu importe que l'on mesure la puissance des mots que l'on écrit, ou que l'on en soupçonne l'inconsistance, quand ils restent propices à alimenter d'autres sources, à grossir le cours de réflexions personnelles et transpersonnelles, ou qu'ils aient seule vocation de servir de porte d'embarcation vers des rêveries doucereuses sans intellectualité revendiquée...
Notre cerveau a des ressources souvent mal utilisées pour dépasser l'intellect, et se réfugier en d'autres sphères bien plus apaisantes, que tous les tiraillements d'idées inutiles, qui cherchent des réponses à de questions à jamais trop compliquées pour qu'on y réponde...

Le rôle de la critique n'est pas celui de juger d'un œil sévère et réprobateur l'expression ainsi consacrée par des mots. La critique permet d'apposer d'autres prolongements à un débat lancé, et de créer par ce biais, de nouveaux chemins à explorer.
La critique même acerbe et difficile à recevoir a son utilité, elle remet en place la juste mesure des choses, en pointant de ses piques que nulle parole n'est vérité en soi... Elle se fait garde fou qui nous tient éloigné de la pensée unique, elle nous permet de respirer chacun notre propre air, même quand elle étouffe ou attaque la différence et la liberté de penser... la critique étant elle-même sujette à discussion et à démonstration d'erreur de raisonnement...

Il est parfois malaisé de mettre en mots le sens exact de ses pensées... C'est en écrivant que les sens apparaissent et se multiplient, sous l'effet du choix des mots auquel on est soumis. Les mots ont tous leur utilité et leur spécificité, du choix des mots dépend toute la clarté de la pensée... ou la confusion...
On ne peut pas choisir ses mots au hasard, ils se présentent d'eux-mêmes à la matérialisation quand la pensée s'est suffisamment promenée dans les concepts abstraits, et qu'elle réclame une transparence plus accessible...
Les mots sont à la base de notre pensée. Toute pensée non intérieurement verbalisée reste nécessairement floue et peu précise. Nous ne pensons pas sans mots, nous ne faisons que ressentir. Les mots sont tellement ancrés en nous qu'il nous faut faire des efforts démesurés pour se vider l'esprit de toute leur présence...

La critique a ce rôle essentiel et tout à fait intéressant de donner à l'auteur un miroir dans lequel il peut mesurer le reflet que projettent ses mots. De ce que l'auteur a mis, parfois il ne ressort pas grand chose, de ce que la critique énonce et dénonce, peuvent apparaitre des trésors...
Auteur et critique sont deux axes d'une même réflexion, qui chacune s'en tient à sa direction. Même lorsqu'elles semblent en conflit total, elles sont comme l'endroit et l'envers, riches et complémentaires pour agrandir le panorama...

Si les auteurs ont toujours des critiques, les critiques ont aussi toujours des auteurs......

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...