Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

22 janvier 2009 4 22 /01 /janvier /2009 01:29

" Nous n'avions qu'une chose en commun : je l'aimais et il s'aimait."
Simone de Beauvoir


Aimer, c'est partager... en se créant un monde commun... les éléments de cette communauté sont l'affaire de chacun... Partager n'implique pas la notion d'équité ou de bilatéralité.
Aimer ravive souvent un sentiment narcissique, qui se décline sur deux axes, soit l'amour de l'autre renforçant l'estime qu'on a de soi, on en vient à s'aimer davantage, soit l'amour porté à l'autre devient pilier porteur et moteur. Ainsi dans un couple, les deux personnes impliquées peuvent-elles toutes les deux porter leur amour sur une seule d'entre eux... en y trouvant parfaitement leur compte...
Pendant un temps tout au moins...

La difficulté d'aimer provient surtout de la projection que chacun fait sur l'autre, même quand on s'en défend, il y a toujours une attente vis-à-vis de l'autre. Parfois on ne sait pas la verbaliser, ni même la reconnaitre,mais aimer sans rien attendre n'est pas capacité humaine...
Les femmes ont peut-être plus cette capacité à donner sans attente de retour réel, parce que leur éducation les forge et les prépare à être "gentilles" et "dévouées"...
Mais si l'éducation est un cadre restrictif certain pour laisser s'exprimer ses propres désirs, elle tient seulement lieu de cadre, que chacune a le droit et la possibilité de déformer au gré de ses envies et de ses besoins...

Les femmes sont élevées dans l'idée qu'il est normal qu'elles soient au service des autres, les hommes dans celle qu'il est normal que les femmes les servent... Ainsi quand un couple bancal se forme, au désavantage affectif de la femme, cela ne choque pas... C'est dans la logique des choses...
Dans son livre "Les filles sages vont au ciel... les autres où elles veulent", Ute Ehrardt traite bien le sujet. "La gentillesse est la qualité féminine par excellence. On attend de la femme qu'elle soit aimable, conciliante, modeste et généreuse, les femmes elles-mêmes ne se rêvent pas autrement."
C'est un livre très intéressant, qui reprend les lieux communs auxquels beaucoup de femmes se soumettent encore, parce que le modèle est tellement ancré dans l'inconscient collectif, qu'il est difficile de s'en échapper, sans s'exposer aux jugements négatifs...

Pourtant, si le ciel est à ce prix, je préfère signer pour l'enfer éventuel d'après la mort, plutôt que de faire de ma vie un enfer...
Il est impossible pour n'importe quel humain, qui cherche une certaine "harmonie de vie", d'être toujours aimable, conciliant,modeste et généreux... Ce ne sont même pas ceux qui demandent qu'il faut blâmer, mais ceux qui acceptent de jouer ce jeu-là...
On a toujours le choix de refuser et d'exprimer son point de vue, à quelque niveau que ce soit...

"Je l'aimais et il s'aimait", jolie formule pour décrire que deux êtres peuvent en former un seul d'un commun accord, au risque que l'un ou l'autre ne s'y oublie et ne s'y consume... jusqu'à ce que quelques seaux d'eau plus tard, et le feu de la passion éteint, l'esprit revienne à chacun..

"Aimer est plus fort que d'être aimé"... mais, être aimé est largement plus facile que d'aimer, non ?... ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...