Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 00:21

" Il y a un lieu en moi où je vis toute seule. C'est là que se renouvellent les sources qui ne se tarissent jamais."
Pearl Buck


Oui... Il y a un lieu en moi où je vis toute seule... que rien ni personne ne peut, ni ne pourra jamais atteindre. Il n'est pas dicible avec des mots d'ici, parce qu'il n'est pas univers de mots ou de pensée, mais lieu plus globalisant, à la fois sensitif et sensuel, impalpable et réel...
Peut-être que la conscience où l'âme viennent de cet endroit-là, qui n'est ni matérialisable ni descriptible, il est fait de "sensations" qui n'émanent pas des cinq sens reconnus et nommés. On ne peut l'appréhender que de façon intuitive...
Il est ce qui nous habite à l'intérieur et qui n'est pas le fruit de réflexions ou de pensées que l'on peut traduire avec des mots. S'il ne peut être partagé, c'est parce qu'il ne peut pas être délimité précisément, ni par le langage ni par des gestes, ni par des actes dans son intégralité...

Ce n'est ni un refuge ni un endroit que l'on garde secret volontairement, mais bien l'impossibilité de le verbaliser et de le décrire qui en fait un lieu où l'on vit seul. Il en transparait bien des bribes par ci par là, à travers la sensualité exprimable par le corps et les ressentis que l'on dégage, mais toujours de manière parcellaire...
Je pense que c'est dans cet endroit que loge notre "vérité", notre unicité et notre singularité. Le fait que l'on ne puisse pas le dire et l'analyser comme on peut le faire avec un concept, une idée, ou une sensation physique nous le rend souvent difficile d'accès même à nous-même...
Il n'est ni raisonné ni raisonnable, mais bien en dehors de toute intellectualité et de tout rapport physique. Il est le "je" et le "moi", la conscience du monde et le temps atemporel...

S'il n'est pas besoin de faire des efforts conscients pour l'atteindre, la solitude néanmoins lui est plus favorable que le brouhaha. Il me semble que ce que visent les pratiques méditatives, c'est bien de pénétrer cet endroit, cet aspect de notre être, d'établir ou de rétablir, une sorte de communication ou de connexion avec cette part de nous qui, bien que fondatrice est souvent négligée...
Si toutes les formes de spiritualité enjoignent à la réflexion, la méditation voire à la recherche d'un état de transes, ce n'est pas raison. Le but de commun est de sortir du système de pensée par l'intellectuel, pour fonctionner selon un mode plus réceptif et intuitif de perception immédiate et acceptée sans plus aucune résistance... et de laisser ainsi "entrer" et "sortir" cette connaissance du monde dont on ignore la provenance, pour la mettre à notre profit par un effort conscient d'acceptation et de non jugement...

Notre source secrète contient le même élixir de vie, que les sources que nous pouvons toucher du bout de nos doigts, et nous est aussi nécessaire que l'eau que l'on boit... simplement, on n'y prête pas attention...
Je suis convaincue que nos rêves aussi prennent leur naissance à cette source intérieure, ainsi que nos intuitions et nos "feeling"...
Le mot "sentiment" en français, n'exprime pas tout le sens que l'on met dans son homologue anglais. Les sentiments peuvent tout à fait être raisonnés, le feeling lui, relève plus de la sensation perçue sans qu'on puisse la décortiquer et l'expliquer rationnellement...

On peut se noyer dans un verre d'eau... mais jamais dans cette source...
On peut perdre pied dans la réalité... mais jamais dans cette source...
On peut s'empoisonner à une source polluée... mais jamais dans celle-ci...
C'est dans cette source secrète et infinie que se trouvent certainement les secrets du paradis... ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...