Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 02:00

" En amour, quand deux yeux se rencontrent, ils se tutoient."
Alphonse Karr


La conversation peut bien aller là où les mots la mènent, quand deux regards s'accrochent l'âme, les mots sont sans importance...
Deux conversations parallèles se tissent, l'une pleine de mots sensés et polis, l'autre plus décousue qui se joue de face et de profil sur le fil des regards...
Quand les yeux, tout à la fois, se cherchent et se fuient, se toisent et se sourient, les paroles s'envolent aussi légères que des bulles de savon soufflées par des voix qui n'y pensent même pas...

Les yeux se tutoient au premier regard, quand le cœur se prend les sentiments dans l'éclat d'une iris. Les yeux offrent ce bouquet de charme, aussi bien aux messiers qu'aux dames, et chacun à sa façon, l'accepte ou le refuse poliment, suivant qu'on ait l'humeur joueuse ou plus bêcheuse...
Oui, les yeux se tutoient en amour, dès le premier regard, même s'ils n'espèrent rien. C'est comme un geste de reconnaissance de l'autre, tout naturellement...
Nos sens ont la politesse de la décence, mais ne connaissent rien aux subtilités de la langue, qui codifie les relations selon des degrés trop compliqués pour l'immédiateté de la perception...

On peut manier la parole avec habileté, et savoir jouer des mots comme on joue d'un instrument. On peut mentir, tromper, illusionner... plaider une vérité déformée, embellir la réalité, trahir sa pensée et manipuler l'autre à qui mieux mieux... Mais on ne peut pas déformer son regard, on ne peut pas tricher avec la lumière que les yeux projettent... ou pas...
Le coup de foudre passe toujours par le regard, et à moins de garder les yeux toujours fermés, personne ne peut y échapper...
L'amour passe par le regard, non pas parce qu'il s 'attache aux apparences seules, mais bien parce qu'il ne peut pas mentir quand il exporte vers l'autre les sentiments intérieurs qui le portent...

La profondeur et la beauté d'un regard n'ont que très peu à voir avec la forme et la couleur des yeux. C'est connu, les yeux sont les fenêtres de l'âme...
On ne peut pas lire les regards comme on lirait dans un livre, on ne peut même pas deviner précisément ce qui s'y joue, on ne peut que ressentir... Ressentir quand ils aimantent ou quand ils distancient, quand ils établissent une connexion directe entre les personnes ou au contraire quand dressent des barrières repoussantes...
Il y a des regards qu'on a envie de fuir et d'autres auxquels on ne peut pas se soustraire, poussé par l'envie de s'y plonger, coeur ouvert et défenses baissées...

Le langage des yeux ignore la demi teinte si on lui laisse la liberté de se conduire à sa guise... et se joue des convenances quand il s'autorise à ne rien retenir des frémissements d'émois et d'émotions qui nous habitent...
Les yeux amoureux savent sourire sans raison quand ils se découvrent en reflet, et s'échangent des mots doux, lèvres closes et rêves grand ouverts...

Le regard qui tue, quoi... Dans un regard qui tutoie... Et qui demande "Qui es-tu, toi ?"... ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...