Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 01:28

" Les choses qu'on ne nomme pas, n'existent pas vraiment."
Johanne Rigoulot


Poser des mots sur les choses nous aide à en éclairer le sens... sauf quand les mots ne trouvent pas d'équivalent...
Est-ce quand on ne sait pas exprimer ce qu'on ressent, ce ressenti n'existe pas ?...
Est-ce que quand les choses n'ont pas de nom, elles n'existent pas ?...
Est-ce que les silences lourds sont dénués d'existence puisque sans sens exprimé ?...
Est-ce qu'exprimer des idées, des concepts, des rêves... en fait une réalité ?...
Est-ce que dire ses désirs, leur donne la place d'exister ?...

Les choses qu'on ne nomme pas, peuvent très bien exister... Elles n'ont pas la même réalité que celles qui se disent, mais sont aussi présentes en nous...
Elles ont peut-être l'aspect un peu confus de ce que l'on ne perçoit pas clairement, parce que non définissables en des termes aisément compréhensibles et donc propices à être partagées...
Ce que l'on ne nomme pas peut se ressentir parfois bien mieux que ce que l'on nomme, parce que les mots ne sont pas au service des sensations, mais seulement au service de représentations que l'on peut en faire...
Il y a tout un tas de sensations qui perdent une partie de leur puissance quand elles passent par l'expression qui nomme. Quand on cherche les sensations les plus intenses qu'on a vécu et qu'on veut les partager, on se rend bien compte de la pauvreté du langage par rapport à notre palette de sensations...

Ce que l'on ne nomme pas vraiment peut être naturellement un moyen de ne pas regarder la vie en face, et de vouloir fermer les yeux en taisant ses mots, comme si le silence pouvait diluer la vie, comme si le silence pouvait acheter une bonne conscience...
Mensonge par omission, œillères en bandoulière, prison de déni ou pacte d'hypocrisie, les choses qui se cachent ont bien des masques, pour déguiser nos troubles et nos hésitations...
Mais au fond de nous, on sait toujours, quand ce que l'on tait est manœuvre de diversion ou bien manque de mots à l'expression...

Le langage des mots n'est pas communication à lui tout seul. Nous sommes des êtres profondément "communiquants", et les mots ne sont qu'une part de nos capacités d'échange et de partage.
Tout ramener à des définitions, des vocables et des dialogues, nous ampute de ce que l'on a de plus grand : nos émotions...
L'émotion est une langue qui ne s'apprend pas, chacun traduit les siennes comme il peut et tente d'apprendre celles des autres. La tâche est difficile, peu de règles, rien que des cas particuliers, et pas de dico référencé pour nous aider à décoder...

Il y a des phrases comme ça, qui semblent résumer à merveille des vérités satisfaisantes... et quand on les décortique, on voit bien que ce qu'elles nomment n'existent pas...
Alors, comment croire ensuite que le sens qu'elles donnent, est une vérité acceptable ?...

Existe toute chose que l'on sent exister...
Le reste n'est que rhétorique réductrice...
L'important c'est ce qu'on ressent, pas ce que l'on dit ressentir... ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...