Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 23:57

" Le silence est pour les oreilles ce que la nuit est pour les yeux."
Pascal Quignard


D'ailleurs silence et nuit vont si bien ensemble... comme si d'un commun accord, nos yeux et nos oreilles s'unissaient pour nous ressourcer en profondeur...

J'aimerais vous laisser lire sans bruit et dans le noir, les mots suivants que je n'écrirai pas, pour mieux vous laisser la force de les imaginer... dans le recueillement intime et enveloppant du silence de la nuit...
Tous ces mots silencieux qui nous traversent et nous envahissent quand toute parole et tout son se retire pour un temps de la vie, instant de magie, où seuls existent notre conscience d'être et notre besoin de disparaitre du mouvement perpétuel de l'existence.
C'est un moment de communion profond avec soi-même que ces instants de "vide" sonore et visuel quand on les emploie à rester éveillé à soi...

Au-delà des mots qui s'écrivent et se lisent, existe tout l'univers de ceux qui s'y connectent... par le biais des pensées fugaces qui s'accrochent aux sons, qui décrochent des sens, et qui stimulent nos sensations...
Et si vous fermez les yeux... à ce moment précis de la phrase non terminée... il vous est aisé d'y trouver une suite... qui ne sera ni meilleure ni moins bonne... ni plus vraie ni plus fausse... que celle que je serai tentée d'écrire. Elle sera votre suite donnée et vous appartiendra... issue de votre silence intérieur et de l'absence de stimulus typographié...

Le silence développe une autre facette de l'imagination, qui doit alors se nourrir de ce qu'elle a engrangé plutôt de ce qui l'interpelle ou la pousse à se développer...
Le silence nous permet de fermer les écoutilles à toute intrusion et de plonger dans les entrailles de nos océans secrets... notre monde du silence...
Les bruits n'y ont pas la même mesure possible en terme de décibels, pourtant ils n'ont pas tous la même fréquence, la même gravité et le même volume perçu...

Le silence de la nuit n'a pas la même teneur ni la même saveur que le silence du jour. Il semble faire naître un monde parallèle dans lequel on entend bien mieux ses propres dialogues intérieurs, qui ressortent tel un contrechant sur la partition que le monde joue soudain en sourdine...
On a besoin du silence comme on a besoin de l'obscurité... La vue est un de nos sens les plus utilisés et l'on en vient presque à atrophier les autres, ce qui est une erreur...
On a autant besoin de reposer nos oreilles que nos yeux, notre corps que notre pensée...
Nous sommes à l'image du monde, qui alterne le jour et la nuit, la lumière et l'obscurité, le chaud et le froid... Nous avons nous aussi besoin de vivre dans un cycle d'alternance, qui nous permet ainsi de laisser germer les graines de nos devenirs et de nos désirs...

Il y a des silences agréables et des silences pénibles toutefois...
Le silence de mon compteur de pages depuis quelques temps, dû à des travaux sur le blog mère de Yahoo 360° m'était désagréable, je me sentais toute seule sur mes pages...
Le silence de la vie qui s'endort sur la ville à l'inverse, est doux à l'oreille qui cherche le monde... par des bruits plus naturels que la cacophonie humaine masque en plein jour...
Le silence d'après le bruit est bien plus agréable en général, que le silence immense qui se poursuit à l'infini et tourne en boucle sur lui-même... quoique tout cela soit très relatif...

Ouvrez grand vos oreilles aux silences de la vie... Ils mettent à l'écoute de soi... rubrique tout aussi importante que l'actualité internationale ou les potins de quartier, non ?......

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...