Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 23:57

" Les compliments c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes : ça vient du cœur !"
Daniel Gagnon


C'est vrai... On ne sait jamais si les compliments sont sincères ou destinés à faire plaisir, voire à flatter notre égo... On ne sait pas toujours comment les interpréter, d'autant qu'on est toujours mauvais juge de soi-même...
Les insultes ont le mérite d'aller droit au but, dans l'instantanéité en tous cas... Elles sont photographies émotionnelles d'un instant précis de surpression, qui soudain explose en éclats de voix... car souvent les insultes proférées le sont sur un ton un peu au-dessus de la normale, des paroles emportées qui nous échappent...

Pourtant insultes comme compliments sincères proviennent de la même source : quelque chose qui nous touche et nous atteint...
Les insultes sont aussi salutaires à entendre que les compliments, quand elles sont le reflet d'une part de réalité ressentie par celui qui les assène. Il est tout aussi profitable de savoir ce qu'on nous trouve de positif que ce qu'on nous trouve de négatif : la critique peut être même beaucoup plus constructive que l'éloge...
L'éloge a tendance à nous masquer une part de la vérité parce qu'elle retient beaucoup plus notre attention que l'insulte sur notre "perfection", et l'insulte n'est pas inévitablement dévalorisante quand, infondée, elle nous pousse à rechercher la part de mensonge qui y est présente.
De la part de certaines personnes, l'insulte peut même faire office de compliment.
..


On ne peut pas feindre les insultes comme on peut feindre les compliments, c'est un fait.
Les insultes ça vient des tripes, sorte de réflexe de défense verbale quand on se sent agressé ou dépassé par notre impuissance ou par la connerie ambiante...
Les insultes sont rarement des paroles d'ancrage sur lesquelles on peut construire quelque chose, parce qu'expulsées avec trop de véhémence et de colère. La colère n'est jamais une base saine pour élaborer quoi que ce soit, et dans l'emportement du moment, les mots dépassent largement la pensée...
Les insultes peuvent causer des dommages irréparables, parce qu'un simple mouvement d'humeur ou un énervement passager ne peuvent pas à eux seuls justifier cette non prise en considération de la sensibilité de l'autre... Quoique parfois, la sensibilité de l'autre, franchement, on s'en fiche carrément, et on parle en plein accord avec ses pensées intimes, sans rien en regretter ni pendant ni après, ni plus tard ni jamais...

Les insultes ont le but de blesser, là où ça peut faire le plus mal, bien entendu... et à déstabiliser.
Elles visent toujours l'amour propre et l'estime personnelle. Elles atteignent leur but dans deux cas : quand elles décrivent quelque chose de vrai, ou quand elles émanent d'une personne "de confiance" émotionnelle...
Les compliments ont pour but d'être agréables, de faire entendre à l'autre une part de la valeur qu'on lui reconnait. Ils atteignent aussi l'amour propre et l'estime personnelle. On ne leur accorde pas toujours l'accueil qu'ils devraient avoir, pour deux raisons : soit parce qu'on doute de la sincérité de celui qui les exprime, soit parce qu'ils nous atteignent de façon trop personnelle et que cela nous met dans l'embarras...

Le yin et le yang de la parole humaine... en quelque sorte... ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...