Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

28 février 2009 6 28 /02 /février /2009 00:05

" Pour ravir un trésor, il a toujours fallu tuer le dragon qui le garde."
Jean Giraudoux


Et bien oui !... Ce n'est pas un secret : on n'a rien sans rien... même dans les contes de fées, alors c'est vous dire !... quand on existe dans la réalité !...
La différence entre les contes de fées et la réalité devient mince si on la considère de ce point de vue... sauf un détail peut-être : dans les contes de fées, le dragon ne gagne jamais, dans la réalité on ne vient pas toujours tous à bout du dragon...

Il est rare que les héros des contes de fées souhaitent ravir le trésor pour leur propre compte, c'est souvent au nom de l'amour qu'ils se battent...
Dans notre propre conte, peut-être serait-il judicieux de se poser la question : au nom de quoi veut-on vaincre notre dragon ?...
Quand on sait pourquoi on se bat, on se bat mieux...

Nos dragons peuvent revêtir tellement d'aspects : parfois nous avons même du mal à les identifier... Quelquefois ils ne sont même pas palpables, quelquefois ils ne sont même pas localisables... quelquefois même, ils sont en nous...
C'est toujours par amour, au sens large du terme, qu'on terrasse les dragons. Rien de grand ne peut se faire sans le coeur qui se joint à l'esprit : c'est parce que l'issue du combat est motivante qu'on y met tout ce qu'on a... un combat sans récompense attendue est un combat anodin... que seuls les compétiteurs compulsifs ont envie de gagner...
Sans enjeu de taille, pas de moyens démesurés employés...

Il arrive que l'on soit aveuglé par l'éclat d'or du trésor, et que l'on désire sa possession par pur et bas instinct vénal aussi... Mais ces trésors là se révèlent être de peu de valeur, même quand on parvient à les posséder de façon loyale, parce que posséder un trésor, sans personne pour le partager, c'est finalement posséder peu de choses...
Pour que la victoire ait le gout du plaisir, il faut que le fait de terrasser le dragon soit aussi important que le trésor lui-même, que ce soit la bataille gagnée qui nous importe plus que la main mise sur le jackpot...

Et puis il y a ces dragons que l'on abrite en nous, parfois même à notre insu... Ils sont de la pire espèce, car le combat est inégal, il nous faut nous battre contre une partie de nous-même, se faire sécession en quelque sorte, pour faire triompher la lumière de notre trésor, sans plus avoir à craindre l'ombre terrifiante du dragon qui nous menace...
Les manoeuvres d'approche sont plus délicates qu'avec un dragon identifié à l'extérieur...
Et puis les combats intérieurs, il arrive que cela nous déstabilise : être soi-même champ de bataille et combattant n'est pas une situation simple, il faut bien l'avouer...

Nos dragons sont effrayants parce qu'ils sont nés de la peur, et sont nourris par nos doutes et nos manques de confiance. Ils cachent notre lumière et défendent leur pitance, parce que si nous arrivons à trouver le courage de les défier, ils savent bien que plus rien ne pourra nous arrêter...
Vaincre son dragon demande le courage de croire en soi plus qu'en n'importe quoi d'autre... Si l'on acquiert cette foi, alors le reste de l'univers n'a plus qu'à bien se tenir...
Les combats les plus difficiles, c'est contre soi qu'on les livre, et on ne peut les livrer que seul...

On a tous nos trésors à trouver... sans carte, ni indications, ni boussole livrées...
Cherchez votre dragon et vous trouverez à coup sûr le vôtre... ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...