Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 01:31

" Se souvenir que dans certaines situations, il est "urgent" d'attendre."
Catherine Rambert


Parfois c'est dans l'instant qu'il faut agir et réagir... parfois il faut au contraire laisser au temps assez d'espace... L'urgence d'attendre est d'autant plus importante qu'on est sous le coup d'une émotion vive qui nous submerge, et qui nous empêche d'user de tout notre discernement pour embrasser tous les tenants et aboutissants d'une situation...
Les réactions à chaud ne sont pas toujours de la meilleure augure, elles découlent plus souvent du réflexe que de la réflexion... Si le réflexe avec ses parures de spontanéité peut être fort salutaire, il n'est pas toujours le plus diplomate, ni le mieux approprié pour les situations qui demandent d'être bien examinées...

L'urgence d'attendre est en général, dictée par la raison, qui veut tempérer les bouillonnements incontrôlables dont nous sommes le théâtre, quand des situations ou évènements bousculent nos schémas habituels ou prévisionnels... La raison est parfois bonne conseillère, mais il n'est pas aisé de s'y soumettre de bon gré...
L'urgence d'agir est nettement plus facile à trancher, dans la mesure où les possibilités ne se déclinent guère en terme de choix, mais plutôt en termes d'obligations... Actions ou obligations se confondent alors dans notre portefeuille existentiel, pour nous soumettre aux lois de la demande sans se soucier de celles de l'offre : on agit aussi vite qu'on le peut avec les moyens que l'on trouve...

Quand l'urgence d'attendre se fait entendre, il faut toute notre force de tempérance pour contenir ce qui de nous a pourtant tant besoin de sortir... et l'on n'y réussit pas toujours, même en toute conscience des risques encourus à devancer l'action ou la réaction qu'il aurait fallu laisser mûrir...
Les choix de l'instant ne sont pas toujours ceux du recul... Il peut être nécessaire de reculer de quelques pas pour avoir une vue d'ensemble élargie du panorama que l'on reçoit de bien trop près quand on reste centré sur un point de vue tout indiqué...
Le paysage devient plus vaste à mesure que l'on élargit le champ, là où le zoom nous avait conduit à ne focaliser que sur quelques détails, certes d'importance, mais non représentatifs de la totalité...

Attendre, ça n'est pas du temps perdu, ça n'est pas du temps de vie gaspillé... C'est une étape parfois nécessaire à la construction de nos actions futures, si on veut qu'elles aient un ancrage solide qu'on ne remettra pas en cause...
Attendre... comme une véritable épreuve de torture parfois, dont on se demande quand arrivera le moment libérateur qui nous permettra de sortir de cette réserve imposée, et qui fera jaillir cette espèce de sérénité apaisante et libératrice, dont l'emprisonnement en nos prisons mentales est source de dilemnes et de frustrations...

Attendre... jusqu'à ce que la paix vienne d'elle-même sans qu'on ait besoin de s' abaisser à la colère ou à l'indignation...
Attendre... jusqu'à ce que l'on ait pris la mesure de ce qui se joue dans ces décharges émotionnelles...
Attendre... pour mieux s'entendre, pour mieux comprendre, pour peut-être mieux se comprendre aussi...

L'urgence d'attendre ne va pas de soi...
Pour une fois, on ne s'y plaint pas de la brièveté du temps mais au contraire de ses longueurs...
Les ralentis sur images de cette urgence nous y sont insoutenables parfois...

Dure est la loi de l'équilibre quand il s'agit de nos émotions et de nos humeurs... ...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...