Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 23:54

" Si tu veux construire un bateau, ne rassemble pas des hommes pour aller chercher du bois, préparer des outils, répartir les tâches, alléger le travail... mais enseigne aux gens la nostalgie de l'infini de la mer."
Saint Exupéry


La nostalgie s'éprouve en relation avec des souvenirs réels d'un lieu ou d'une situation révolus, à la différence de la mélancolie qui peut s'éprouver sans renvoi vers un passé.
Étymologiquement, la nostalgie est synonyme de "mal du pays" ( du grec nostos, le retour et algos, la tristesse).
Ainsi la nostalgie puise-t-elle sa consistance dans une réalité passée éprouvée, dont on a du mal à s'extraire, et dont on cultive les souvenirs comme une sorte d'Eldorado perdu.
Au-delà de cette définition un peu limitante, qui viserait à faire passer la nostalgie pour un passéisme déguisé, la nostalgie a aussi le regard qui s'anime quand on lui laisse la parole, et distribue autour d'elle des clins d'œil qui sourient et qui invitent à sa rencontre...

La nostalgie témoigne de "jours heureux", ne promet rien et se suffit à elle-même par son évocation. Elle n'est pas obligatoirement recherche effrénée de ce passé disparu, elle est mémoire enracinée qui ne veut pas effacer ses traces...
Il est bien plus aisé de rallier à sa cause, quand on livre le pourquoi plutôt que les comment, parfois... et plus explicite de chercher à partager plutôt qu'à obtenir...
S'il est toujours utile de visualiser le résultat que l'on cherche à obtenir, l'expliquer est certainement une valeur sure pour appuyer sa requête. En livrant la part de soi motivée par notre recherche, on instaure une dynamique d'échange qui donne à tous la possibilité de s'inscrire dans la même démarche, et d'y trouver sa place...

La nostalgie de l'infini de la mer, est une image qui porte en elle, une image à la fois très floue et très précise. On a tous en nous une résonance à l'évocation de l'étendue immense de la mer...
En premier lieu, la mer nous ramène à une échelle humaine, en nous rappelant que l'on est bien petits face à elle, elle ordonne l'humilité qu'on a tendance à oublier souvent.
En second lieu, la mer s'associe à merveille avec la solitude et l'exploration, et par extrapolation avec l'introspection. Nous ramenant à la découverte de nos richesses intérieures personnelles, elle nous recadre vers notre essentiel...
Enfin, la mer est synonyme de voyage, de découvertes, d'au-delà... au-delà de ce que nos yeux voient de l'horizon, au-delà de nos habitudes, au-delà de nous-mêmes...

Si l'on attend des autres qu'ils coopèrent avec nous, et non pas seulement qu'ils répondent à des demandes, naturellement qu'il faut savoir exposer les motifs qui animent nos buts et nos objectifs.
De donneurs d'ordre, on devient maitre d'œuvre d'un objectif, où chacun est alors maillon d'une chaine, dont la réalisation va plus loin que la concrétisation matérielle d'une idée. Rassembler est une force bien plus appréciable que commander...

Exprimer sa nostalgie, c'est se rendre vulnérable, s'humaniser aux yeux des autres en dévoilant ses "blessures" cachées, en ouvrant un peu la porte de son univers émotionnel personnel...
C'est quand on est dans une position de force et de puissance que l'expression de sa propre vulnérabilité est le plus difficile, or vouloir la masquer ou la réprimer coûte bien plus cher que de savoir l'exposer. Cela ne met rien en péril de l'autorité et de l'ordre établi que de se montrer "humain", que de reconnaître ses limites, ses forces autant que ses faiblesses, ses rêves autant que ses buts...
Vouloir exporter de soi une image radicalement forte et ancrée dans la rationalité froide ne permet pas d'entrer dans une communication personnelle équitable et durable... C'est aussi dans l'air du temps de réformer le champ des relations...

Pour voguer d'un même cœur à la réalisation d'un grand ouvrage, il faut pouvoir partager les mêmes paysages... ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...