Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

13 avril 2009 1 13 /04 /avril /2009 22:11

" La liberté, c'est l'homme. Même pour se soumettre il faut être libre.
Pour se donner, il faut être à soi."
Jules Michelet


S'il existe une exigence légitime à revendiquer, c'est bien celle d'être à soi d'abord !...
On ne peut donner que dans la mesure de ce que l'on possède.
On ne peut abdiquer de sa liberté que si on la possède, on ne peut se donner que si l'on s'appartient...
Mais être à soi ne va pas... de soi...
La liberté ne se demande pas, ne se quémande pas, elle se construit et grandit sur la base des exigences que l'on a, et se prend à la force des pas qu'on fait dans sa direction.

Etre à soi, c'est le plus grand pouvoir que la vie puisse nous donner, puisqu'il nous rend la responsabilité entière de ce que l'on est, de ce que l'on fait, sans possibilité de la rejeter ailleurs ou sur quelqu'un d'autre.
Etre à soi n'est pas une exigence réservée à quelques privilégiés, qui pourraient "se permettre" de revendiquer leur autonomie, de par leurs capacités, leurs généalogies ou leurs relations...
Etre à soi est à la portée de tous ceux qui sont prêts à payer le prix de la responsabilité.

Etre à soi, c'est établir ses propres critères de jugement, sans se sentir coupable de penser ou d'agir différemment de ce que l'habitude, le jeu social ou la paresse nous soufflerait...
Etre à soi, c'est avoir confiance en ce que la vie nous donne toujours ce qu'on lui demande, consciemment... ou inconsciemment...
Etre à soi est une force inestimable, qui en nous mettant à l'abri de la grégarité commune, agrandit notre univers de pensée et notre champ relationnel...

Mener combat pour sa liberté d'être n'est pas une "gueguerre" d'utopiste, mais un préalable pour comprendre le sens que l'on peut donner à sa vie.
En effet, comment pourrait-on trouver un sens à notre vie, si on ne se sent pas totalement aux commandes ?...
La liberté n'est ni l'anarchie, ni l'absence de limites, elle est simplement refus de se voir dicter ses conduites et ses pensées, de façon à choisir sa route au travers de paysages qui nous plaisent, plutôt que sur un circuit déjà tout tracé où on nous apprend à anticiper tout virage déjà bien balisé...

Lorsque l'on nait, on dit qu'on nous "donne" la vie... alors qu'on sait tous que la vie a un prix, comme toute chose en ce monde...
Le prix des choses dépend plus de la valeur qu'on leur accorde personnellement que de la monnaie locale en cours...
Et la valeur de notre vie s'estime subjectivement suivant le degré de liberté, d'autonomie de pensée et d'agir que l'on se fixe...
Dire que la vie n'a pas de prix est la sous-évaluer, parce qu'on sait tous qu'on paye un certain tribut, pour gagner cette liberté...

L'enfant qui apprend à marcher, et à que l'on tient par les mains, est limité dans ses mouvements, mais sécurisé...
L'enfant qui n'a plus besoin de cette aide voit son univers prendre de nouvelles dimensions, mais s'expose aux chutes et aux blessures...
La vie n'est qu'une grande promenade... c'est à nous que revient le pouvoir de décider d'y marcher tout seul, ou de préférer qu'on nous tienne la main...

Etre à soi... c'est se prendre soi-même par la main, être conscient des dangers et des obstacles, mais ne pas craindre d'y être exposé...
En contrepartie, la vie devient pleinement "nôtre"... luxe inestimable... ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...