Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 00:47


" Nous sommes faits de l'étoffe de nos rêves, et notre petite vie est entourée de sommeil."
William Shakespeare


Notre quotidien est fait de nos jours qui s'empilent, mais la direction que l'on donne à sa vie, doit rester celle de nos rêves... propres à changer cette pyramide de temps qui nous propulse de notre début à notre fin...
Base instable qui force son assise au fur et à mesure de sa construction, ou base trop lourde qui nuit à toute élévation équilibrée...

Se draper dans l'étoffe de ses rêves pour avoir moins froid dans ses doutes et ses nuits plus fraiches...
Etoffe magique qui ne s'offre qu'au regard de celui qui garde sa capacité enfantine d'émerveillement... non pas comme cet empereur mégalomane et stupide que d'habiles arcandiers avaient réussi à berner...
Cette étoffe de nos rêves est la meilleure parure qui puisse nous faire résister à toutes les blessures, tant qu'on la tisse nous-mêmes avec nos envies et notre foi...

L'ambiguïté du rêve est de désigner à la fois l'utopie, l'activité cérébrale nocturne et les parcours improbables auxquels on aspire. Du coup, nous ne savons parfois plus très bien nous-mêmes s'il est naïf de croire à ses rêves, puéril ou tout bonnement irréel... d'autant que les adeptes du réel mettent à mal nos croyances en leur pouvoir de réalisation...
Mais si l'on ne croit pas soi-même à ses rêves, qui le fera ?...
Pour ma part, il me semble plus juste et plus légitime, de se battre pour ses rêves que pour n'importe quelle autre cause. L'idéologie sous-jacente à n'importe quelle guerre ne pourra jamais rivaliser en légitimité avec ce combat-là...

Nos rêves, c'est ce qui nous pousse à nous élever, à vivre debout et non soumis, à faire sa place plutôt qu'à se tenir debout agrippé à la rampe de la foule aux heures de pointe...
Ce sont souvent, et paradoxalement, les rêves les plus fous que l'on atteint le mieux... peut-être tout simplement parce qu'on sait que pour les faire vivre, il nous faudra développer une difficile stratégie de persévérance, et que l'on est conscient qu'ils ne peuvent pas se réaliser à coups de baguette magique...
On y compte sur la chance, naturellement, mais pas sur les miracles...

Tout ce temps que l'on passe à gamberger sur ses vraies aspirations, n'est pas du temps dilapidé volé à la nécessaire conscience de la vie, mais bien du temps béni mis à son service, parce que c'est ce temps-là qui nous permet de trouver qui l'on est...
Savoir qui l'on est, personne ne peut nous le dire ni nous l'apprendre... Personne ne peut non plus, définir à notre place nos buts et nos rêves, et la vie quotidienne n'est que l'accompagnement des buts plus élevés qui nous font devenir ce pour quoi nous sommes faits...
On ne peut pas vivre des rêves des autres, au risque de se retrouver en position de spectateurs, passifs et critiques, insatisfaits et remplis d'un sentiment d'inutilité.

L'étoffe de tout rêve n'est jamais celle des collections de prêt-à-porter, et il n'est pas trop de nos jours et de nos nuits additionnés pour venir à bout de tissage... ...



Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...