Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

9 septembre 2007 7 09 /09 /septembre /2007 02:52


"Il n'est jamais trop tard pour devenir ce que l'on aurait pu être..."
Georges Eliott



Devenir : du latin devenire, qui signifie aller, se rendre, parvenir, arriver, tomber dans, recourir à, en venir à.

Devenir, employé comme nom commun a deux définitions.
La première, qui correspond à la situation à venir d'une personne
La deuxième, le mouvement par lequel un être ou une chose se forme ou se transforme.
Le devenir est opposé à l'être.


Devenir, est aussi un verbe
transitif du troisième groupe, qui admet deux définitions.

La première, serait : commencer à être ce que l'on n'était pas ; passer d'un état, d'une situation à une autre.
La seconde, en un sens plus particulier, avoir tel ou tel sort, tel ou tel résultat, telle ou telle issue en marquant le doute, la conjecture, etc...


(Que devenez-vous ? Que vais-je devenir ? Que sont devenus vos serments ?...)
On emploie parallèlement comme synonyme, le verbe "advenir".


Peut-on jamais savoir ce que l'on aurait pu être ?
Ou plutôt, partant de la définition, commencer à être ce que l'on n'était pas, un champ infini de possibilités se dresse alors devant nous.... Et devenir ce que l'on aurait pu être, devient alors un non-sens total, dans la mesure où le devenir s'oppose à l'être...


Une formulation plus juste serait peut-être, " Il n'est jamais trop tard pour devenir ce que l'on a toujours rêvé d'être....", qui laisse cette porte ouverte au devenir, condition sine qua non pour que devenir il y ait...

De plus, cette formulation, tout en se voulant positive à l'avenir, est empreinte de l'amertume d'avoir perdu du temps, de ne pas avoir réalisé ses rêves et ses envies. Elle exhale un parfum de regret, tout en essayant de montrer, que malgré les erreurs de parcours, rien n'est jamais perdu, pour qui souhaite changer sa vie...

Le devenir se nourrit de toutes les graines que l'on a planté, et que l'on plante patiemment, jour après jour... pour donner vie à notre paysage quotidien, et le façonner selon nos goûts, selon nos humeurs, et nos projets.


Le devenir, est, tel un jardin dans lequel, parfois, on s'attarde à défricher de nouvelles terres, parce qu'on a le projet de créer de nouveaux espaces, ou bien qu'on entretient régulièrement pour le conserver identique, malgré les intempéries et les modes "jardinières"...
Voltaire disait "Il faut cultiver notre jardin." Il avait sans doute raison...

A votre avis, faut-il avoir "la main verte", pour bien entretenir son devenir ? ......


Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...