Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

16 septembre 2007 7 16 /09 /septembre /2007 01:46


" Ce que vous êtes parle si fort que l'on n'entend plus ce que vous dites."
Ralph Emerson



Les mots, le langage nous facilitent de façon certaine la communication entre personnes... tant qu'ils ne la compliquent pas... Les mots se veulent porteurs de nos représentations du monde, dans une forme susceptible d'être partagée et comprise par celui qui les écoutera et les entendra. Toutefois, ces mots que l'on emploie semblent ne pas être toujours en adéquation avec ce que notre image projette... et que l'autre en ressent...

Nous avons tous fait, au moins une fois, l'expérience de ressentir un décalage insensé entre les mots que l'on entend, et la personne qui les exprime, sans pour autant qu'il y ait volonté véritable de mentir ou de travestir quoi que ce soit. Notre vision de nous-mêmes est totalement subjective aussi objectifs que l'on puisse se croire dans notre façon de nous auto-évaluer...


Ainsi, bien qu'étant sincèrement convaincus des vérités propres et personnelles que l'on énonce, peut-on être contredit par ce qui se dégage de nous au-delà des mots, qui viennent pour l'essentiel, d'un raisonnement logique et intellectuel... Nous pouvons aussi, volontairement, nous cacher derrière des mots, ou des silences, mais ceux-ci ne peuvent cependant pas, recouvrir entièrement tout ce qu'ils tentent d'esquiver, et que nos communications paraverbales trahissent ...

Nous pensons à tort, que les mots, leur force et leur pouvoir de persuasion, nous protègent des émotions dont nous sommes réceptacles, et qu'ils permettent de modeler ainsi notre image sociale, en nous laissant le choix des matières à sculpter et à polir...
Mais nous dégageons malgré nous, des indices gestuels, posturaux et émotionnels, qui en disent beaucoup plus que tous les discours de propagande, qui servent peut-être, avant tout, à nous convaincre nous-mêmes de nos propres opinions, et de la consistance de notre matière intérieure...

Ce que nous dégageons, sans possibilité d'y avoir aucun contrôle, c'est notre aura...
On peut utiliser tous les mots que l'on veut pour s'inventer une image ou un rôle, sa portée va bien au-delà. L'immatérialité de cette "réalité" nous est pourtant tout à fait accessible, si l'on met à cette épreuve tous nos sens ... et qu'on débranche temporairement, le filtre intellectuel, pour se caler sur le canal de la sensation...

Si l'on prend par exemple, le cas des orateurs. Naturellement, il existe des maîtres en l'art du discours, qui hypnotisent littéralement leur public, en utilisant de façon efficace tous les rouages de la rhétorique et de la dialectique. Toutefois, ce qui fait vraiment la différence entre un bon orateur et un mauvais, dans sa faculté de pouvoir convaincre son auditoire, c'est l'engagement vrai et sincère que l'on ressent au-delà des mots qui forment le discours.

La sincérité, ou au contraire le mensonge, transparaissent immanquablement à ceux qui n'utilisent pas uniquement leurs oreilles pour décortiquer le discours de fond...
"Ce qui, probablement, fausse tout dans la vie, c'est qu'on est convaincus qu'on dit la vérité, parce qu'on dit ce qu'on pense." (Sacha Guitry)


Est-ce que ce que je pense, se visualise si fort que l'on ne voit plus ce que j'écris ?......



Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...