Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

17 septembre 2007 1 17 /09 /septembre /2007 00:14


" Tu me dis, j'oublie... Tu m'enseignes, je me souviens... Tu m'impliques, j'apprends..."
Benjamin Franklin



Nous ingurgitons chaque jour une masse d'informations hétéroclites de provenance différentes, qui se superposent les unes sur les autres, et dont nous tirons parfois quelques apprentissages.
La transmission orale fait courir plusieurs dangers, dont le principal est l'oubli des informations reçues. Ainsi, vouloir transmettre quoi que ce soit en se reposant uniquement sur la parole est-il illusoire... Il faut au moins qu'il y ait la volonté de mesurer la portée du message transmis en contrôlant les traces que cet enseignement laisse en mémoire... mais la meilleure façon d'apprendre réellement quelque chose à quelqu'un, c'est de lui permettre d'y prendre part de manière active et pratique.

Les enfants apprennent beaucoup sur ce schéma-là, en s'appuyant sur les erreurs de leurs essais précédents, jusqu'à l'obtention d'un résultat convenable.
Prenons l'exemple de la parole, il ne suffit pas de parler "dans le vide" à un enfant pour qu'il intègre le langage, ni de lui enseigner toutes les règles de grammaire et un vocabulaire compliqué pour qu'il se mette à discuter. C'est par l'invitation au dialogue, qu'il forme et met en mots lui-même, ses propres phrases... Sans le dialogue qui l'implique, il ne peut être que récepteur d'informations verbalisées qu'il reçoit.

Les animaux répondent très bien aussi à ces apprentissages basés sur des procédés du type "stimulus-réponse", qui sont aussi un exemple d'apprentissage impliquant
, c'est par le jeu des essais et des erreurs, des corrections apportées à chaque fois, qu'ils parviennent à intégrer certains comportements ou actions, leur permettant généralement d'obtenir une récompense ou un certain bien-être associé. C'est cette récompense qu'ils recherchent, mais
c'est par le processus impliquant que l'on arrive à obtenir d'eux ces comportaments ou actions.

Et puis l'implication de l'autre dans une action quelle qu'elle soit, sous-tend la reconnaissance de sa capacité à faire cette action. Impliquer l'autre, c'est lui permettre de s'exprimer et de rendre compte de l'état de ses apprentissages. C'est la mise en pratique après la théorie. On passe d'un statut de récepteur passif à un statut d'acteur, la dimension change, l'apprentissage se renforce, puisqu'il fait la jonction entre l'abstrait et le réel...

Tout artisan émérite connaît les principes et bases théoriques
qui permettent d'expliquer son art, de façon précise pour que l'on puisse en comprendre la démarche. Il peut aussi montrer par l'exemple, en les enseignant, ces savoir-faire liés à la théorie. Mais si l'on veut véritablement l'égaler un jour, il faut néanmoins, sortir des mots et user de ses mains...


La même démarche se retrouve dans le domaine du développement personnel, ou de l'éveil spirituel
. Les principes théoriques relevant de la transmission orale ne sont qu'un des points d'appui de tout chemin spirituel. N'avanceront sur ces chemins que ceux qui, au-delà des mots et des concepts, s'appliqueront à les étudier, et s'impliqueront à les mettre en pratique...


C'est par l'expérience personnelle et matérialisable que l'on apprend ...
Les traces gardées en mémoire par cette implication, alliant mémoire, réflexion et actes sont bien plus vivantes...

Heureusement que je ne cherche pas à vous apprendre quoi que ce soit...

Parce que vous ne vous impliquez pas beaucoup... Hein ?... ...



Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...