Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

13 janvier 2008 7 13 /01 /janvier /2008 01:50


" Une part importante de la sagesse et de la connaissance consiste à ne plus vouloir transformer les gens en ce qu'ils ne sont pas, mais à accepter ce qu'ils sont, à comprendre leur expérience de vie.
Tu ne peux pas obliger les gens à changer leur vie.
Quand il y a trop de mauvaises herbes et pas assez de chênes, quand il y a trop de moineaux et pas assez d'aigles, plus de rats que de tigres, plus de granit que de diamants...
Il se crée un déséquilibre qui entraîne un renouvellement de la situation par le jeu des forces naturelles.
Rien ne meurt.
Certaines formes de vie disparaissent et sont remplacées par d'autres, mais l'esprit vivant qui est en chacune d'elles, ne meurt jamais.
"

Fun Chang



Non seulement il est vain et illusoire de croire que l'on peut changer les gens, mais c'est de plus immoral. Au nom de quel narcissisme exacerbé peut-on se targuer de pouvoir montrer à l'autre le chemin qu'il doit prendre ? Nous avons déjà suffisamment de peine à piloter notre propre trajectoire...

Mais Fun Chang a raison... les déséquilibres entrainent un renouvellement immanquablement, et sont donc peut-être une chance. On sent bien à l'heure actuelle les déséquilibres qui nous font la vie bancale... et qu'on a l'impression de jouer notre vie montre en main contre un chronomètre fou, qui se dérègle allègrement sans égard à nos souffles courts, qui s'épuisent à vouloir garder le rythme...

Accepter la réalité des choses est la base de tout... On peut bien sûr y rajouter, accepter les gens tels qu'ils sont, dans leur "réalité", est essentiel.... On peut vouloir changer quelqu'un, et même finir par croire que l'on a réussi...
Mais au final, on s'aperçoit un jour, que ce changement provoqué et exigé, n'était qu'un masque d'apparat, destiné à contenter notre désir, mais que la vraie nature est restée préservée, quelque part mise en quarantaine dans les placards de la vie...

On ne peut changer quelqu'un, ou "être changé" par quelqu'un, que par un acte volontaire qui inscrit ce changement comme un besoin, une envie, une nécessité ressentie...
Personne ne peut changer personne sans son consentement...
Et puis il faut aussi que le changement proposé en vaille la peine...

De toute manière, que nous ayons ou non, en nous ou autour de nous, une volonté de changement, que l'on y soit favorable ou au contraire récalcitrant... le changement EST...
C'est un fait non discutable... Tout change, tout bouge, c'est le mouvement même de la vie, qui se grave dans nos tergiversations et nos hésitations...

Ne laissons à personne le droit, et/ou le pouvoir, de décider de nos envies, de nos rêves et de nos vies...
N'essayons pas non plus de rallier à nos convictions, ceux qui s'en défendent...
Toute chose arrive à son heure... Et pousser les aiguilles de la pendule avec les doigts, n'a jamais fait passer le temps réellement plus vite... ou plus lentement...
Nous nous berçons d'illusions parce qu'il nous est doux d'y croire...


Ouvrons plutôtles yeux et acceptons !... La vie, les gens, les choses...
Et nous serons déjà en bonne voie vers le bonheur...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...