Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

20 février 2008 3 20 /02 /février /2008 01:27

" Hector était content, parce que finalement, les histoires d'amour, c'est très fatiguant, alors, quand vous avez trouvé quelqu'un que vous aimez et qui vous aime, vous espérez bien que c'est votre dernière histoire."

Francois Lelord, "Hector et les secrets de l'amour"

Le second volet des aventures d'Hector nous mène cette fois à la découverte des racines de l'amour. Comme pour sa quête d'une définition du bonheur, Hector jalonne sa quête de "pensées" qu'il nomme "Petite Fleur", et qui illustrent en quelques mots ce qu'il a retenu sur l'amour d'après une situation ou une expérience vécue...
On retrouve la même candeur que dans le premier volet, et le même plaisir à lire cette écriture simple et fluide, mais toutefois riche en pistes de réflexion...
Je vous livre le bouquet final que forment ces fleurs... mais rien ne vaut la lecture du livre...

Petite Fleur n°1 : L'amour idéal, ce serait de ne jamais se disputer.
Petite Fleur n°2 : Parfois, c'est avec les gens qu'on aime le plus qu'on se dispute le plus.

Petite Fleur n°3 : On ne gagne pas son amour sans lutter.

Petite Fleur n°4 : Le véritable amour, c'est ne pas avoir envie d'être infidèle.
Petite Fleur n°5 : Le véritable amour, c'est ne pas être infidèle (même quand on en a envie).

Petite Fleur n°6 : Le véritable amour, c'est de deviner ce dont l'autre a envie.
Petite Fleur n°7 : En amour, c'est merveilleux quand l'autre vous devine, mais il faut savoir l'aider en exprimant ses envies.

Petite Fleur n°8 : Le désir sexuel est nécessaire à l'amour.
Petite Fleur n°9 : Le manque est une preuve d'amour.

Petite Fleur n°10 : Le désir sexuel masculin peut créer beaucoup d'enfers.

Petite Fleur n°11 : La jalousie est inséparable de l'amour.

Petite Fleur n°12 : L'amour passionnel survit entre dix huit et trente six mois de vie commune.
Petite Fleur n°13 : L'amour passionnel est souvent terriblement injuste.

Petite Fleur n°14 : Même quand elles sont amoureuses, les femmes aiment toujours rêver sur les émotions de l'amour.
Petite Fleur n°15 : En amour, si on se comprenait vraiment, peut-être qu'on ne s'entendrait pas.

Petite Fleur n°16 : La jalousie est inséparable du désir.
Petite Fleur n°17 : La jalousie est une preuve d'attachement.

Petite Fleur n°18 : L'amour, c'est sentir tout de suite quand l'autre est malheureux.


Petite Fleur n°19 : L'amour serait-il un mélange d'intérêt et d'émotions ?
Petite Fleur n°20 : L'amour, c'est toujours voir la beauté de l'autre quand les autres ne la voient plus.
Petite Fleur n°21 : L'amour se montre dans l'épreuve.
Petite Fleur n°22 : L'amour, c'est sourire dès qu'on aperçoit l'autre.

Petite Fleur n°23 : L'amour, c'est comme une porte à tambour, on se tourne toujours autour, mais on n'arrive jamais à se rejoindre.

Petite Fleur n°24 : Pour vous protéger des morsures de l'amour, rien de mieux qu'une vraie mission.

Petite Fleur n°25 : L'amour, c'est savoir rêver et puis savoir arrêter de rêver.
Petite Fleur n°26 : L'amour, c'est renoncer.

Petite Fleur n°27 : L'amour, c'est choisir un amour.

Bien sûr, autour de ces fleurs, il y a aussi une histoire pleine de chapitres et de mots...
Mais...
vous les trouverez aisément, si vous lisez le livre...


Mes commentaires personnels…

 

Petite Fleur n°1 : L'amour idéal, ce serait de ne jamais se disputer.
Petite Fleur n°2 : Parfois, c'est avec les gens qu'on aime le plus qu'on se dispute le plus.

Je ne pense pas que l’amour idéal consiste à ne jamais se disputer… Chacun étant unique et singulier, nous ne pouvons avoir sans arrêt le même point de vue sur les choses, les mêmes désirs et envies, au même moment et toujours… C’est totalement utopique…

Ne jamais se disputer, c’est forcément en faisant des concessions ou en restant dans le non-dit, la non-expression de ses opinions, pour ne pas risquer l’affrontement, pour ne pas risquer de s’affirmer différent de crainte que ces différences ne blessent, ou changent, l’amour que l’autre nous porte ou qu’on lui porte….

Evidemment que c’est avec les personnes que l’on aime le plus qu’on se dispute le plus… car elles sont plus importantes que les autres, d’où cette pulsion de les rallier à ses désirs et opinions.

C’est aussi la confiance en la force du lien qui permet d’oser manifester ses désaccords, car la force du sentiment nous permet de prendre le risque de décevoir ou de s’opposer sans remettre en cause le sentiment lui-même, mais juste la différence de points de vue….

 


Petite Fleur n°3 : On ne gagne pas son amour sans lutter.

 

En viendrait-on à l’idée que l’amour se mérite ? se gagne ? se construit ?
L’amour façon conte de fées « ils vécurent heureux et eurent de nombreux enfants… » sans jamais l’ombre d’un nuage planant sur ce bonheur idyllique … est, il faut l’avouer, une éventualité peu réaliste…

Il semble évident que la rencontre de deux individualités , sans entrer dans un combat, oblige à se repositionner face à ses propres attentes, face à soi-même aussi.
Je ne sais pas si l’on choisit d’aimer…

Tomber amoureux ne semble pas être mû par un désir d’aimer. Le mécanisme fonctionne à l’inverse : c’est le « choc amoureux » qui éveille à l’amour, et non le désir d’aimer qui provoque l’état amoureux.

On tombe toujours un peu amoureux sans ‘y attendre, même si certaines thèses tendent à démontrer qu’il y a des moments où l’on est plus réceptifs, plus ouverts à cette éventualité…

L’amour est d’abord une lutte avec soi-même pour accepter le lâcher prise nécessaire pour accueillir l’autre, et lui donner une place somme toute « exceptionnelle » par rapport à toutes les autres personnes qui gravitent dans notre espace personnel…



Petite Fleur n°4 : Le véritable amour, c'est ne pas avoir envie d'être infidèle.
Petite Fleur n°5 : Le véritable amour, c'est ne pas être infidèle (même quand on en a envie).

L’infidélité est toujours la marque d’une insatisfaction. Bien qu’il soit vrai que l’on puisse aimer plusieurs personnes à la fois, le sentiment entretenu à l’égard de ces personnes est légèrement différent.
Quand on aime vraiment, et que la relation est équilibrante, on n’a pas envie de chercher d’autres relations, car le besoin de l’autre est à la fois très fort et constant, il nous porte...

Malgré tout, la tentation de l’infidélité peut ponctuellement apparaître, mais au regard d’une réflexion rapide, on ne veut pas prendre le risque de détériorer ce qui nous comble, de perdre ce que l’on a déjà acquis, et le passage à l’acte devient alors impossible…

Ce n’est pas par amour de l’autre qu’on lui est fidèle, mais par amour de la relation partagée, par désir de garder ce qui nous satisfait que l’on accepte la frustration passagère que peut générer cette envie d’un tiers que l’on ne peut pas satisfaire…

L’infidélité, n’est pas de la générosité envers une autre personne qui nous réclamerait un peu d’attention ou d’amour, c’est bien pour satisfaire d’abord un plaisir et un désir égoïstes…

De même la fidélité, n’est pas respect du sentiment et de la confiance que l’autre nous porte, mais désir de les conserver intact, uniquement pour notre propre confort de vie et de sentiment…





Petite Fleur n°6 : Le véritable amour, c'est de deviner ce dont l'autre a envie.
Petite Fleur n°7 : En amour, c'est merveilleux quand l'autre vous devine, mais il faut savoir l'aider en exprimant ses envies.

L’amour dans le rapprochement qu’il induit entre deux personnes, les met à l’écoute de l’autre, d’où au bout d’un certain temps, avec l’habitude et la fréquentation de l’autre, on finit par se deviner dans nos envies, ce qui est plutôt agréable d’ailleurs…

Toutefois, on ne peut pas compter que là-dessus, pour être entendu…

Exprimer ses envies permet de gagner un temps fou … et donne plus rapidement de résultats en terme de satisfaction, que d’attendre dans un mutisme parfait que l’autre se transforme en madame Irma pour nous découvrir…



Petite Fleur n°8 : Le désir sexuel est nécessaire à l'amour.
Petite Fleur n°9 : Le manque est une preuve d'amour.

Le désir sexuel est une des composantes de bases à l’épanouissement de l’amour, c’est la différence entre l’amour et la l’amitié. L’amour platonique est un concept intéressant, mais qui vise à la fraternité plus qu’à l’amour réel.
Sans désir sexuel, l’objet de notre amour reste inatteignable dans sa totalité.

Je ne sais pas si le manque est une preuve d’amour… Mais c’est un fait que d’être séparé de l’être aimé engendre ce manque…
Cela peut même être douloureux le manque… physiquement…



Petite Fleur n°10 : Le désir sexuel masculin peut créer beaucoup d'enfers.

Le désir masculin quand il ne s’interroge pas sur sa légitimité et ses limites peut bien sûr créer des enfers de toutes sortes, quand il est désir narcissique de possession qui ne prend en compte que ce désir, sans aller plus loin que cette satisfaction immédiate d’une pulsion parfois irraisonnée…

Le désir masculin peut créer beaucoup d’enfers quand il oublie que l’autre n’est pas un objet, mais aussi une personne… ayant aussi ses propres désirs…



Petite Fleur n°11 : La jalousie est inséparable de l'amour.

Hector a sans doute raison. La jalousie tend à apparaître conjointement à l’amour, comme un sentiment négatif, lié au manque de confiance en soi, en l’autre… Toutefois, la jalousie ressentie ne l’est jamais de façon volontaire. Elle est expression d’une peur de perdre l’objet de notre amour, d’une peur d’abandon...

La jalousie est aussi blessure d’amour propre, atteignant l’estime de soi par l’idée que l’on se fait qu’un autre puisse être plus intéressant que nous, aux yeux de l’être aimé…

Inséparable de l’amour bien sûr, même en s’en défendant…



Petite Fleur n°12 : L'amour passionnel survit entre dix huit et trente six mois de vie commune.
Petite Fleur n°13 : L'amour passionnel est souvent terriblement injuste.

L’amour passionnel est toujours injuste. Je m’interroge encore si la passion est véritablement sentiment positif d’attachement au même titre que l’amour.

Juxtaposer amour et passion me paraît être antinomique. L’amour développe paix et sérénité ; la passion au contraire ne connaît pas de repos confiant. Elle entretient une violence du sentiment qui dénature la réalité des choses et des êtres.

L’amour passionnel ne peut effectivement pas durer dans le temps, parce qu’il est épuisant, il n’est pas énergisant mais « énergivore », puisque sans arrêt soumis à la satisfaction de ses pulsions quel que puisse être le mode d’expression de celles-ci…


Petite Fleur n°14 : Même quand elles sont amoureuses, les femmes aiment toujours rêver sur les émotions de l'amour.
Petite Fleur n°15 : En amour, si on se comprenait vraiment, peut-être qu'on ne s'entendrait pas.

Oui, les femmes ont un côté plus « fleur bleue » que les hommes en général, en mal de romantisme et de chevaliers qui vont défier des dragons pour elles comme preuve de la grandeur du sentiment qu’ils leur portent.

Les femmes rêvent d’amour parce qu’on leur apprend depuis toujours que c’est l’homme qui comble les désirs de la femme, et non le contraire. On leur apprend la passivité d’être aimées, et aux garçons le courage de prouver leurs sentiments…

C’est là, schématiquement, l’héritage des contes de fées et des conditionnements sociaux divers :
Les femmes donnent du sexe pour atteindre les émotions de l’amour plus sentimental, idéal…
Les hommes donnent de l’attention et de la tendresse pour atteindre de l’amour plus physique

Le mythe veut qu’hommes et femmes ne puissent pas se comprendre, d’où cette petite fleur n°15, je ne suis pas de cet avis… Je pense qu’il arrive que deux personnes de sexe différent arrivent à se comprendre vraiment, et même à s’entendre. Tout dépend de comment sont constituées ces personnes au niveau cérébral.

Le yin et le yang, représentation du féminin et du masculin, sont présents en chacun, et les proportions de l’un et de l’autre ne sont pas universelles et identiques pour tous…

Dans la grande majorité des cas, je suis d’accord avec la petite fleur, mais ensuite d’autres facteurs jouent…

Petite Fleur n°16 : La jalousie est inséparable du désir.
Petite Fleur n°17 : La jalousie est une preuve d'attachement.

Quand on désire une personne, on désire aussi la réciprocité de ce désir, gage de sa satisfaction possible et probable… Aussi nous est-il insupportable que cet être puisse être convoité par d’autres… Et si ces « autres » nous ravissaient l’objet de toute notre attention ?..

La jalousie n’est pas une preuve de l’attachement… La jalousie se développe avec l’attachement si elle ne s’était pas développé avant.

En effet l’attachement inclut une certaine dimension de dépendance, une volonté de continuité, d’où jalousie qui peut naître quand on sent quelque chose menacer ce bonheur connu et projeté dans le temps…

Petite Fleur n°18 : L'amour, c'est sentir tout de suite quand l'autre est malheureux.

L’amour porte un regard attentif et bienveillant, et donc prête attention à toutes les manifestations de plaisir ou de déplaisir émanant de l’autre. L’amour est intuitif, ouvert à d’autres formes de communication que celles communément en action entre personnes.

La proximité développée avec l’autre, nous fait capter l’état intérieur de l’autre beaucoup plus aisément que pour n’importe qui d’autre…



Petite Fleur n°19 : L'amour serait-il un mélange d'intérêt et d'émotions ?
Petite Fleur n°20 : L'amour, c'est toujours voir la beauté de l'autre quand les autres ne la voient plus.
Petite Fleur n°21 : L'amour se montre dans l'épreuve.
Petite Fleur n°22 : L'amour, c'est sourire dès qu'on aperçoit l'autre.

Même si cela peut paraître incongru, oui, l’amour est mélange d’intérêt et d’émotions… car c’est en mesurant ce que l’autre nous apporte en termes de bien être et d’émotions que l’on s’y attache… Ainsi donc l’intérêt est bien réel…
L’amour peut être refuge et rempart contre le monde entier…

Il survit aux épreuves quand il est mélange d’intérêts ET d’émotions, il y succombe quand il n’est qu’intérêt ou qu’émotions…

L’amour c’est un sourire dès qu’on aperçoit l’autre… mais aussi dès qu’on y pense…



Petite Fleur n°23 : L'amour, c'est comme une porte à tambour, on se tourne toujours autour, mais on n'arrive jamais à se rejoindre.

Idem petite fleur n°15, je pense que ça dépend des personnes… et de la communication qu’elles ont au-delà du sentiment qu’elles se portent…
Je pense qu’on peut se rejoindre, pas toujours… mais ça arrive …



Petite Fleur n°24 : Pour vous protéger des morsures de l'amour, rien de mieux qu'une vraie mission.

L’amour, et particulièrement l’amour naissant ou finissant, ont tendance à capter toute notre attention. La seule façon d’y échapper est d’avoir une activité soutenue propre à détourner nos pensées…



Petite Fleur n°25 : L'amour, c'est savoir rêver et puis savoir arrêter de rêver.
Petite Fleur n°26 : L'amour, c'est renoncer.

L’amour fait rêver… et nous propulse sur un petit nuage, où tout semble être merveilleux pour l’éternité du moment présent…

Mais bon, à un moment le réveil sonne… et il faut bien se lever, arrêter de rêver, et construire avec ces bribes de rêve, une réalité à ancrer dans sa vie, dans sa tête et dans la réalité de la vie aussi…

L’amour c’est renoncer… mais renoncer à quoi ? … l’amour est un choix qui implique nécessairement, puisqu’on est responsable de ses sentiments envers l’autre et de ceux qu’il nous renvoie en toute honnêteté et confiance. Tout choix est renoncement à d’autres possibles…

Petite Fleur n°27 : L'amour, c'est choisir un amour.

L’état amoureux n’est pas un choix, mais un constat.
L’amour est un choix, c’est une construction.

On choisit d’aimer, de prendre le risque de s’ouvrir à cet autre, que l’on choisit parmi tant d’autres, pour des raisons que l’on ne sait pas toujours bien définir…
L’amour reste un des grands mystères, et j’espère bien qu’il en sera toujours ainsi.

Percer son mystère et ses secrets ne nous rendrait pas plus heureux… cela enlèverait une partie de son charme…

Ne pas savoir pourquoi on aime, comment on aime…
Mais aimer quand même….

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...