Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 00:40

" Le privilège d'une vie est d'être qui l'on est."
Joseph Campbell


A quoi ça servirait de toute façon de (se) faire croire qu'on est quelqu'un d'autre ?.
..
On n'y trompe que soi-même...
A jouer avec ses images, on peut tenter de changer son reflet dans le miroir, au fond de soi, on garde et on reste la même personne... et l'illusion n'est pas là où on la pense...

Pouvoir exister avec ce que l'on est, et non en se conformant à ce que l'on croit comprendre qu'on peut attendre de nous, est un sacré privilège, parce que... ne l'oublions pas : on ne vit qu'une fois !... jusqu'à preuve du contraire, évidemment...
Si l'on n'exprime pas ce qui fait que nous sommes unique, si l'on s'aligne sur des grilles existentielles tirées par des normes et des devoirs qui s'entrecroisent, le tracé sera moins fluide qu'à main levée et expression spontanée... inévitablement...

Nous sommes au final, la seule personne qui attende quelque chose, la seule personne à laquelle on tente de prouver quelque chose... et la seule personne au monde, qui puisse décider de notre bonheur mal heure...
Nous forgeons les barreaux de nos prisons mentales avec ce que l'on croit être les attentes des autres à notre égard, mais ce ne sont rien d'autre que des projections, que l'on jette sur l'horizon de notre quête du bonheur...
Nous ne sommes responsables et redevables que devant notre propre conscience... garde fou conceptuel, dont on sent pourtant la main mise sur toutes nos actions et pensées...

La conscience est-elle une voie d'accès rapide vers notre vérité, ou au contraire, un poids qui nous fait vaciller devant les choix qui se présentent à nous ?...
On ne peut être en paix et en harmonie avec soi que lorsqu'on s'est accepté en totalité.

A partir du moment où l'on se sait porteur de la connaissance du bien et du mal pour soi, on intègre plus facilement les univers extérieurs, aussi lointains et étrangers qu'ils puissent nous être...
Etre à soi, avant d'être à autrui, est une saine protection contre toutes les formes de pollution morale, mentale et psychologique que l'on rencontre dans une vie... mais ce ne peut être un acquis de départ, c'est en avançant qu'on s'en aperçoit...

Nous avons tous les moyens de vivre nos vies en tant que membres privilégiés, d'une communauté d'aliénés, qui s'obstine à vouloir faire de nous des robots évolués selon des codes et des rituels définis, dans le seul but de faciliter notre gouvernance...
Aux esprits libres et sans culpabilité de l'être, incombe alors la tâche de répandre cette vérité simple et basique, et de montrer par l'exemple, que l'on vit bien mieux avec ce que l'on est qu'avec ce que l'on a...

A nous de choisir notre camp : privilégié ou aliéné... à dompter ou à apprivoiser...
Et la différence entre les deux, n'est qu'affaire de volonté...


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...