Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

14 avril 2008 1 14 /04 /avril /2008 17:44

 

" Fais n'importe quoi mais tires-en de la joie..."

Henry Miller (...%%%...)

Il était là dans un coin de la cour, tout serré dans son costume d'apparat...
Le grand sérieux aux traits fins et intelligents qui croyait tout savoir...
Qui ne se risquait pas à plaisanter, à laisser le rire un peu lourd et gras...
Lui sortir un franc éclat qui aurait fait trembler son armure dérisoire...
Il était là tout triste dans sa réalité en prise directe avec l'importance des choses...
Le grand sérieux qui croyait que le monde cesserait de tourner ...
S'il venait à lâcher prise sur le réel qu'il essayait de contrôler à double dose...
S'il cessait, ne serait-ce qu'un instant de réfléchir et de penser...

 

Tout au milieu de la cour, une farandole joyeuse s'étirait...
Et chacun y allait de sa plus belle grimace dans un laisser aller total...
Les corps se déhanchaient, se singeaient et se libéraient...
On aurait dit qu'il prenaient plaisir dans ce mime insensé de carnaval...
Leurs visages s'éclairaient aux insultes stupides et aux rires idiots...
La joie de ne pas chercher à comprendre le pourquoi du comment...
Ils profitaient de l'instant sans chercher derrière leurs mots...
Autre chose que ce qui leur arrivait en tête spontanément...

Il était là dans un coin de la cour, raide comme un piquet planté...
A se demander pourquoi... à se demander comment... à se demander si...
Il ergotait dans le silence de ses questions, las de s'interroger...
Sur le bien, le mal et la conduite à tenir... Et puis...
Une main... prit la sienne pour l'entrainerdans la folle danse...
Son corps surprit eut un léger recul il ne voulait pas froisser ses vêtements...
Il ne voulait pas que l'on puisse penser de lui qu'il abandonnait sa prestance...
Il ne voulait pas ... Il s'accrochait à ses apparences même si... intéreurement...

Le grand sérieux en connaissait autant qu'eux... des insultes et des mimiques...
Il avait pas mal cogité sur le sens de la vie, sur la mort et le progrès des sciences...
Il savait que les grands de ce pays auraient un jour besoin de lui et de ses répliques...
Il se sentait investi d'une mission... ne serait-ce que pour sauver... les apparences...
Le grand sérieux coincé entre des mondes bien trop compliqués...
Qui sentait combien il perdait sa vie, ses envies et ses espérances...
En oubliant que vivre est une chance fantastique une seule fois donnée...
Et que vivre sans en tirer de plaisir est la pire des souffrances...

 

"On ne trouve guère un grand esprit qui n'ait un grain de folie..." (Sénèque)


Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...