Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

23 avril 2008 3 23 /04 /avril /2008 22:35

 

" Quand on ne peut plus revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure manière d'aller de l'avant."

Paulo Coelho


Maintenir le cap à l'avant est de toute manière très salutaire, parce que d'incessants allers retours sur le chemin, gaspillent à la fois temps et énergie. Quoiqu'il faille parfois savoir reconnaître que l'on s'est engagé sur la mauvaise voie, et de ce fait, accepter un retour en arrière jusqu'à revenir à la dernière bifurcation mal décryptée, quand ce retour en arrière se révèle être impossible ou peu souhaitable, alors il ne reste qu'une chose à faire : continuer d'aller de l'avant, en tentant de remédier à l"erreur de pilotage qui nous a mené là où nous nous trouvons...
Et... ne pas oublier que ... toute chose ayant sa raison d'être... ce n'est ni le hasard, ni une "erreur" que l'on peut rendre responsable de cette déviation initiale par rapport à l'itinéraire prévu...Et que, certainement, il s'agit d'une étape qui va nous permettre de trouver quelque chose d'inattendu, ou de mettre en application certaines compétences ou enseignements...

Se préoccuper de la meilleure manière d'aller de l'avant, c'est élaborer avec les circonstances qui sont ce qu'elles sont, une manière de penser et d'agir, qui fera des détours du voyage, l'aventure par laquelle nous trouvons sens à nos errements...
En toute occasion, il ne s'agit que de trouver les solutions les mieux adaptées à la problématique qui se pose, et celles-ci ne sont jamais constantes, mais dépendantes à la fois de la perception que l'on a de la situation et de la subjectivité relative de chacun...

Il est sage de savoir analyser le chemin parcouru, non pour s'y arrêter ou s'y apitoyer quand nous mesurons les erreurs que nous y avons commises, mais pour nous aider à déterminer quels sont les marges dont nous disposons, entre quels écarts nous avons libre pouvoir de nous mouvoir, et quels sont les axes d'arrivée que nous voulons rejoindre.
Nous nous apercevons assez aisément lorsque nous nous heurtons à des situations où aucun retour en arrière n'est possible, toutefois cela ne nous donne aucune indication sur la direction que nous voulons ou pouvons choisir...

Ce n'est pas parce que l'on a conscience d'une erreur que cela nous donne l'accès à la vérité...
Il ne s'agit pas d'interpréter sa vie en terme d'erreurs, de but ou de vérité à atteindre, mais d'arriver à ressentir quelle est l'orientation qui nous correspond le mieux, en vertu des circonstances qu'il nous faut prendre en compte, et de nos capacités à accepter que l'essentiel, c'est de continuer à apprécier le voyage...

Qui veut voyager loin ménage sa monture... et évite de la faire piétiner...
ça lui use les sabots et la rend récalcitrante à prendre la route... ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...