Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 00:39

Cliquez pour dérouler les articles…

 

715 -- Peu de choses... au final...

" Les choses les plus importantes de notre vie ne sont pas extraordinaires ou grandioses. Ce sont les moments où nous nous sentons touchés l'un par l'autre."
Jack Kornfield


716 -- Soustraction idéale...

" Il semble que la perfection soit atteinte, non quand il n'y a plus rien à ajouter, mais plus rien à retrancher."
Antoine de Saint Exupéry


717 -- "Obligatoirement"...

" Nous sommes dans une société qui donne à penser que l'on trouve obligatoirement le bonheur à travers la richesse."
Tsai Ming-Liang


718 -- Tuteurer le monde ?...

" Quand redressera-ton enfin un peu ce monde à l'envers ?"
Franz Kafka


719 -- Super Woman...

En vers mais pas contre tout...


720 -- Deux ans déjà...

En vers mais pas contre tout...


721 -- Utiliser le régime moteur...

" Dès que vous décidez que ce que vous savez est plus important que ce que l'on vous a enseigné à croire, vous changez de vitesse dans votre quête d'abondance."
Ralph Waldo Emerson


722 -- Pont suspendu...

" Le rire est le chemin le plus direct entre deux personnes."
Charlie Chaplin


723 -- Prophétie visuelle...

" L'alpiniste est un homme qui conduit son corps là où, un jour, ses yeux ont regardé."
Gaston Rébuffat


724 -- A la poursuite du miracle vers...

" Les miracles commencent à se produire lorsque nous investissons autant d'énergie dans nos rêves que dans nos peurs."
Richard Wilkins


725 -- Un problème ?...

" Lorsqu'on décide d'accorder peu d'importance à un problème, il se réduit de lui-même."
Catherine Rambert


726 -- Le gilet noir...

En vers mais pas contre tout...


727 -- A la Une...

" Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve."
Antoine de Saint Exupéry


728 -- Plouf plouf plouf...

" Choisir c'est se priver du reste."
André Gide


729 -- Chiche ?...

" Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais."
Oscar Wilde


730 -- .........;0)........

" Les personnes sincères se contentent souvent de sourire."
J et C Messinger


731 -- Privilège accordé sur demande...

" Le privilège d'une vie est d'être qui l'on est."
Joseph Campbell


732 -- Médecine temporelle... 

" Le temps guérit les douleurs et les querelles, parce qu'on change, on n'est plus la même personne."
Blaise Pascal


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lo - dans SOMMAIRE
commenter cet article
23 juin 2009 2 23 /06 /juin /2009 00:13

 

" Les personnes sincères se contentent souvent de sourire."
J & C Messinger


Parfois les mots sont inutiles... voire superflus...
Quand il y a une communion d'esprit, de sensibilité qui nous permet d'être ce que l'on est...
Quand on n'a rien à prouver, rien à cacher, rien qu'à être vrai...
Quand on a dans le coeur juste la joie du moment présent et rien de plus...

Oui... les personnes sincères n'ont pas besoin de discours pour faire passer leur message
Quand elles ont dans les yeux tout l'éclat de leurs émotions ressenties
Et dans leur cœur, une large fenêtre pour recevoir le soleil des autres qui luit...
Notre propre sérénité découle souvent, ne l'oublions pas, de cette notion de partage...

Malgré la noirceur du monde
auquel on veut nous faire croire, moi je sais...
Qu'il existe, un peu partout alentours, des gens qui se ressemblent...
De tous horizons, tous âges et tous milieux, les mots les rassemblent,
Les envoute et les émerveille, et aussi les fait se taire d'admiration et de respect...

Les mots nous lient, nous relient
, ceux qu'on lit, ceux qu'on écrit, et ceux qu'on dit...
Pourtant ceux qui nous retournent de l'intérieur nous laissent souvent sans voix
Juste avec nos émotions, nos sensations, notre admiration et notre émoi...
Emoi et moi... entre nous, c'est le sourire qui dit le mieux quand on se sent ravis...

Les vrais sourires ne se commandent pas, ils s'imposent d'eux-mêmes... ou pas
Ils sont plus proches de la vérité que tous les mots qu'on invente pour remercier,
Pour dire qu'on aime, qu'on apprécie ou qu'on se sent touchés...
Le sourire est une rime simple et facile qui ne ment pas...

Partager cet article

Repost 0
Published by Lo - dans EN VERS...
commenter cet article
23 juin 2009 2 23 /06 /juin /2009 00:12

 


" Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais."
Oscar Wilde


Les folies, ce sont ces moments où l'on a cessé de privilégier l'instant sur le raisonnement en général...
Et on les regrette rarement... voire même jamais, tout simplement parce que ce sont des choses que l'on ne pourrait jamais refaire à l'identique : des moments uniques, non clonables même avec tous les progrès de la science...


Partager cet article

Repost 0
23 juin 2009 2 23 /06 /juin /2009 00:12


" Choisir c'est se priver du reste."
André Gide


Perso, je la trouve un peu idiote cette phrase...

Il est vrai qu'un choix, c'est toujours privilégier une possibilité parmi d'autres...
Mais est-ce qu'on sait jamais de quoi on se prive et ce que l'on gagne réellement quand on choisit ?..

Si après mûre réflexion, on choisit A plutôt que B, c'est parce qu'en soupesant tous les éléments que nous avons, on a finit par se dire que A était préférable à B, et quitte à choisir autant prendre ce qui nous semble le plus satisfaisant...

Mais ce n'est pas parce qu'on a choisi A plutôt que B pour telle ou telle raison, que la suite de l'histoire respecte la logique de notre raisonnement...

Le choix A peut s'avérer pire que le B en raison de circonstances nouvelles ou inattendues, et que l'on n'avait pas prises en compte au moment de notre choix...

Alors...
Finalement on ne sait jamais bien ce que l'on choisit...
Le seul choix que l'on fait, c'est de décider quelque chose... ...

Partager cet article

Repost 0
23 juin 2009 2 23 /06 /juin /2009 00:11


" Le temps guérit les douleurs et les querelles, parce qu'on change, on n'est plus la même personne."
Blaise Pascal

Partager cet article

Repost 0
16 juin 2009 2 16 /06 /juin /2009 21:53

 

" Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve."
Saint Exupéry


Quand on regarde vers l'avant, l'avenir qui se projette, on voit bien qu'on ne peut pas compter sur les projets pour se faire avancer... Et puis de toute manière, tenter de projeter le futur, c'est du rêve... puisque non encore réalité avérée...

Que le rêve dévore la vie...
c'est de ne pas oublier de vivre chaque jour avec nos objectifs dans la tête... On en n'apprécie que plus le moment présent...

Les rêves, il faut les voir en grand tant qu'à faire !...
Pourquoi avoir des rêves modestes ? Les rêves c'est fait pour être au-delà de toute réalité, au-delà de toute limite, au-delà de tout jugement...
Les rêves sont comme des images de synthèse, transformables et remodelables à volonté. On peut rembobiner l'histoire, changer le scénario...

Les cas de rêves "visionnaires" sont nombreux dans l'histoire, et on peut se demander quels peuvent être les liens entre le rêve et le futur... le pouvoir de l'un sur l'autre...
Le rêve inconscient a toujours été l'objet de fantasme des psy en tous genres, comme si tout le mystère de l'humanité ne résidait que dans cette fonction-là...
C'est vrai que le rêve prête à interrogation...
Encore faut-il ne pas confondre inconscient et imagination... Il n'y a pas que le rêve inconscient, il y a le rêve construit aussi
...

Et ce rêve qui se construit, a-t-il une incidence sur le futur en construction aussi ?...
Et s'il en a une... alors c'est reconnaitre que la pensée, consciente et orientée vers un but, est facteur de réussite pour l'atteindre ?...

Enfin, tout ça, à la limite, on s'en fiche complètement...
L'essentiel c'est de retenir que nos pensées façonnent la réalité, en la tamisant selon les filtres au travers desquels on la regarde... et que la luminosité de certaines de nos situations dépend aussi de l'angle de vue et d'examen que l'on adopte...
Est-ce à dire alors, l'importance de cultiver ses rêves ?...

La vie, ça ne signifie pas juste le côté réel et matériel de la vie...
La vie, elle est bien plus grande que ça, et le rêve n'est pas de la non-vie, mais une bonne part de notre existence à tous, de façon consciente et inconsciente...

Le rêve fait partie de la vie... mais le ratio entre les deux varie considérablement d'un individu à l'autre.



Partager cet article

Repost 0
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 01:10



Aujourd'hui je me suis acheté un gilet noir...
Un gilet noir, comme des millions de gilets noirs,
Bien sûr, maintenant il es trop tard...
Mais j'aurai quand même bien.. voulu savoir...
Combien de gilets noirs, on peut s'acheter dans une vie ?...


Faut dire que le gilet noir...
Ca s'met avec tout, ça se fond dans n'importe quelle tenue,
C'est passe-partout, aps d e faute de goût
Un gilet noir, tout noir, tout con et sans frou-frou
Un gilet noir qui amincit même les plus charnues...
Combien de gilets noirs peut-on côtoyer dans une vie ?...


Faut avouer que c'est difficile de s'en passer
D'un gilet noir dans la pend'rie, en cas d'urgence ou d'nécessité,
Ou les cas de force majeure, vraiment désespérés,
On sait qu'on peut compter sur sa discrétion appréciée
Un gilet noir quand c'est foutu... ben ça nous manque...
Combien de gilets noirs peut-on user dans une vie ?..


Un gilet noir, ça a le goût du secret...
Ca en raconte un peu sans en dire trop...
Ca parle de nous... en plus discret,
Ca protège ce que l'on est, comme un costume de Zorro
Un gilet noir... un peu... comme une armure...
Combien de gilets noirs peut-on porter dans une vie ?...




Partager cet article

Repost 0
Published by Lo - dans EN VERS...
commenter cet article
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 00:19


" Lorsqu'on décide d'accorder peu d'importance à un problème, il se réduit de lui-même."
Catherine Rambert


C'est fou comme on peut s'attacher à des petits riens...
des détails sans presqu'aucune importance, mais qui, mine de de rien, font aussi... notre identité...
J'arrive pas à me résoudre à déménager mes pensées ailleurs... C'est un peu idiot, parce que : écrire sur une page virtuelle, c'est écrire sur une page virtuelle, qu'elle s'affiche sur yahoo, qu'elle s'affiche sur over blog... elle est où l'importance ?...
Pourtant, malgré ce constat, j'arrive pas à quitter cet endroit...

Hier soir, tout à fait par hasard, je suis tombée sur un bout d'émission à la télé. Il était 4h00 du matin, dans la série "Chasse, pêche et vie du marais" ou assimilé, je me suis retrouvée fascinée par ce reportage...
En fait pas tellement le reportage en lui-même, mais l'expression des gens sur une part de leur identité : ils étaient de là !...
Et on est tous de quelque part, on grandit tous quelque part, on garde tous notre "quelque part" quelque part... avec une force d'émotion... qu'on le veuille ou non...

Les lieux sont témoins de notre vie, de notre histoire...
Ici, j'y ai laissé des milliers de mots, de pensées... que j'ai livrées en vrac...
Des instantanés de moments présents, journal intime de mes réflexions journalières, qui dans les mots jetés, écrivent mon histoire...
Je résiste au changement, parce que j'y étais bien ici...
Et quand on se sent bien quelque part, et qu'on commence à s'encrouter, si rien ne nous y forçait... on pourrait bien arrêter d'avancer...

Aussi est-ce sûrement une bonne chose ce déménagement...
De nouvelles pages à écrire... avec en plus une adresse mémorisable, parce que http://fr.blog.360.yahoo.com/blog/compose.html?msgid=OIfhaBhgKfRZ, c'est un peu dur à retenir... même pour des gens qui aiment bien me lire...
Par contre, les smileys, ils sont carrément nuls sur over blog, aucune classe, grossiers... pfff... ça ne me convient pas du tout... J'ai besoin de mes petits bonshommes jaunouillards pour ponctuer mes post : ils sont mon humeur du moment, et portent parfois mieux le message que tous les mots, en levant les yeux au ciel à ma place, ou auréolés comme des angelots...

Les problèmes prennent l'importance qu'on leur accorde...
...



Partager cet article

Repost 0
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 00:19


" Les miracles commencent à se produire lorsque nous investissons autant d'énergie dans nos rêves que dans nos peurs."
Richard Wilkins


C'est la crainte de l'avenir qui rend celui-ci dangereux : la peur engendre inévitablement la méfiance, le doute et la frilosité.
Quand on décide d'écarter de sa route tous ces doutes qui tentent de traverser notre chemin en dehors des passages réservés, il est évident que notre vitesse de croisière vers nos buts, s'en trouve améliorée...


La confiance est un véhicule beaucoup plus économique et logique, pour tracer vers demain...

Partager cet article

Repost 0
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 00:18

" L'alpiniste est un homme qui conduit son corps là où, un jour, ses yeux ont regardé."
Gaston Rébuffat



C'est dire l'importance du regard qu'on pose sur la vie...
Il y a les alpinistes du dimanche et les passionnés, ceux qui escaladent des monts et des collines voisines, et ceux qui fréquentent l'Himalaya...
Chacun selon ses moyens, ses envies et ses besoins...

Avant de mettre le corps tout entier en mouvement, il y a toujours une analyse de la situation,
et quelque part dans cette analyse, une projection de ses capacités, variable sur notre échelle d'estimation, qui part de la sous évaluation de ses potentialités à la surestimation de ses limites...

Entre ces deux extrêmes, nous grimpons tous à vue nos montagnes...

Des doutes... on en a toujours... mais si l'on veut savoir de quelle côté se trouve la vérité, il n'y a que l'action pour en donner la réponse.
Qu'on réussisse ou qu'on échoue, le plus important est quand même de relever les défis qu'on se lance, parce que en général, les seuls vrais perdants sont ceux qui ne tentent rien...

Chacun doit faire face à sa propre montagne de vie, et rien ne sert de lever les yeux au ciel, même les plus hauts sommets ne vont pas au-delà des nuages... et restent ancrés à la terre...
Joindre les mains n'a pas vertu de téléportation, et pour grimper il faut mettre un pied devant l'autre, pas de raccourci possible quand il s'agit de parcourir le chemin qui mène au bout de soi...

S'imaginer atteignant le sommet de la montagne est une image globale motivante, le séquentiel de la praticité vient après... parce qu'on a besoin de ces deux modes de fonctionnements pour cerner tous les aspects.


Ne raisonner qu'en global, c'est parfois omettre l'inévitable succession logique des actions à mener ; ne raisonner qu'en séquentiel ôte la visibilité intégrale nécessaire pour déployer la stratégie adéquate au défi qu'on se propose de relever.





Partager cet article

Repost 0

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...