Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

18 avril 2008 5 18 /04 /avril /2008 06:12

" On ne consent pas à ramer lorsqu'une force intérieure nous pousse à voler."
Helen Keller


On entend à tour de bras que la vie est difficle, et par là même nous "acceptons" l'idée d'une sorte de fatalité à vivre des vies dans lesquelles on se rétrécit... Mais sur quoi peut se fonder cette théorie, selon laquelle notre vie serait en quelque sorte la salle d'attente, ou l'antichambre, d'une pièce d'architecture plus vaste, que l'on aurait hypothétiquement la possibilité de visiter plus tard, ou qu'il ne nous serait permis d'accéder seulement après un parcours touristique ennuyeux et laborieux ?...

Ce que j'appelle le "syndrôme du poisson volant", c'est la remise en question de cette "condition acceptée" d'un état qui ne nous satisfait pas, et qui tend à dépasser les limites qu'elle impose...
En effet, le poisson volant ne deviendra jamais goéland qui plane au-dessus des flots. Ce qui le conduit à éxécuter ces sauts en dehors de son espace naturel, je ne sais pas... Mais il est clair que nous avons tous par moment envie, comme lui, de respirer plus haut que l'atmosphère confiné qui nous est connu...

Ces sauts dans le vide, s'ils n'ont pas pour but d'être nécessairement durables, permettent pour le moins d'apprécier, par une hauteur de vue différente, quelles peuvent être les autres possibilités... et de rêver à d'autres devenirs...
Tous les poissons n'essaient pas de sortir de leur élément naturel. Nous n'avons certainement pas tous les mêmes besoins de s'extraire des visions réduites normatives qu'on nous inculque. Mais le faire n'est pas uniquement un désir de se différencier, ou une volonté de "sortir du lot"... Nous possédons tous, plus ou moins développé, un univers intérieur qui façonne notre façon de penser et de se comporter, qui se veut adhésion évidente à certains courants, ou au contraire expression d'une singularité qui modèle elle-même ses points d'attache aux théories déjà connues...

Tout inventeur, tout visionnaire est un poisson qui s'élève au-dessus du ban de ses semblables. Et par là, il ouvre une brèche dans la routine, en prouvant que "l'impensable" peut somme toute, être soumis à l'épreuve de la réflexion... et que "l'irréalisable" ne tient parfois qu'aux limites que l'on se fixe...
Que les autres poissons qui nagent en eau calme refusent de prendre en considération son point de vue, ne trouble pas celui qui, ayant sorti une fois la tête de l'eau, sait que les reflets d'argent du soleil sur l'eau les jours de beau temps, sont une récompense suffisante à l'énergie qu'il a mis en oeuvre pour réussir ce tour de force... Le paysage qu'il admire est pour lui seul...

Personne n'a le pouvoir de fixer des limites au rêve... Nul ne peut décider ce qu'il est légitime de rêver ou d'accepter de façon universelle... On a les rêves que l'on veut... Et sans prendre un Icare comme référence, on peut tout de même se sentir pousser des ailes vers d'autres éventualités que celles prises comme une évidence, sans se mettre forcément en danger de mort prévisible...


Quand au Scrabble on ne possède que des lettres qui ne permettent de constituer aucun mot, la règle prévoit que l'on puisse les échanger en totalité contre l'acceptation de passer notre tour. On peut de la même façon refuser les conditions de base supputées de notre contrat de vie, si on accepte ce prix du jugement désapprobateur des esprits conservateurs qui ne veulent rien risquer, et aussi le fait qu'éventuellement, nous ayons mal évalué l'état de nos ailes...

Ne pas essayer de s'envoler, quand à l'intérieur, tout nous pousse à le faire, fait de toute façon bien plus mal que de se ramasser une bonne gamelle... parce que les forces intérieures qui nous poussent à vouloir réaliser cet envol, ne tarissent jamais de ce désir, et blessent notre estime et notre confiance, si l'on ne fait pas au moins l'effort d'une tentative...


Et puis... le poisson volant ne possède pas d'ailes... ...


Partager cet article

Repost 0
4 avril 2008 5 04 /04 /avril /2008 00:28

Donner un sens à sa vie ne veut rien dire, il faut juste lui donner DU sens...

Conclusion personnelle...

Et ce sens c'est savoir en tout, trouver le meilleur...
C'est s'attendre que chaque journée qui commence, ne soit pas une journée perdue, vécue dans l'anonymat des autres jours, une vie qui s'écrit à chaque jour qui se lève... et dont le soir, en s'endormant, on peut faire un bilan agréable...
J'ai fait une liste concernant la discipline à qu'il serait bon d'adopter le soir en s'endormant, pour se réveiller en pleine forme...
- trouver au moins une chose positive qui s'est passée dans la journée...
- si possible, s'endormir dans la tendresse d'une personne que l'on aime, au propre ou au figuré physiquement...
- penser à la bonne journée que l'on passera le lendemain...
- pratiquer des techniques de respiration/relaxation garantes d'un bon sommeil...
- savoir que la vie nous apporte tout ce dont on rêve, à partir du moment où on lui demande et qu'on y croit, que le temps est notre allié...


Et s'étant bien conditionné ainsi le soir, pour tirer au mieux parti de la journée merveilleuse à laquelle on a rêvé, rien ne vaut d'appliquer une discipline quotidienne cette fois :

- Eviter de se sentir contrarié quand les choses ne se passent pas comme on les avait imaginées... Elles recèlent d'autres trésors, à nous de savoir bien regarder et d'ajuster les verres correcteurs de nos lunettes au besoin...
Rester enthousiaste face à l'avenir...

- Fuir les gens négatifs, pessimistes, mesquins, petits, sournois...
Savoir s'entourer de personnes qui nous font du bien à l'âme... et ne pas croire que l'on est responsables du malheur des autres. Chacun donne aux évènements l'impact qu'il veut et est seul artisan de ses propres croyances et ressentis...

- Ne pas culpabiliser : nous ne sommes pas de super héros, nous faisons tous des erreurs... Et alors ? ... Essayer de les reconnaître d'accord, mais ne pas se sentir coupables, sauf à avoir fait le mal complètement volontairement...

- Avoir confiance : parfois on passe par de sérieux moments difficiles... mais depuis le début c'est la même histoire, comme une roue qui tournerait à la Foire du Trône, tout en haut, on descend, tout en bas, on remonte, tout en haut...
La vie est un jeu d'équilibre... Ne pas croire que parce que l'on descend, on va inévitablement se ramasser la tronche de façon définitive... On va remonter... On remonte toujours...
Les choses s'arrangent toujours, un jour... ou l'autre... ou bien le suivant...
Mais le temps est question très relative...

- Sourire : On aura de plus belles rides... et puis c'est tellement plus agréable des gens qui sourient...

- Faire des projets : peu importe qu'ils soient ou non réalistes, les avoir dans la tête les aide à se réaliser. Souvent on ne sait pas comment atteindre ses objectifs, mais le fait d'y penser souvent les rend de plus en plus concrets... Force de la pensée créatrice et de la visualisation...
A ne surtout pas négliger...
Et puis même si ça ne marche pas... ça fait du bien aussi de rêver... On vit dans une vie en mouvement, et non dans une routine qui s'embourbe à force de bégayer ses impossibilités...

La discipline... c'est la base de la liberté, aussi contradictoire que cela puisse sembler... ...


Partager cet article

Repost 0

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...